Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : à l'ONU, l'Ukraine accuse la Russie d'être un "Etat terroriste"

Emissaires de l'ONU et de la Russie à l'ONU, le 10 octobre

© AFP/BELGA

10 oct. 2022 à 19:56 - mise à jour 10 oct. 2022 à 21:20Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par K.D.

 Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré lundi que son pays ne sera pas "intimidé" par les bombardements massifs menés par la Russie, qui ont touché d'importantes infrastructures énergétiques et fait au moins onze morts.

Cette photo à main levée a été prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 30 septembre 2022,
Cette photo à main levée a été prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 30 septembre 2022, © AFP

"L'Ukraine ne peut pas être intimidée. Elle ne peut être que d'autant plus unie. L'Ukraine ne peut pas être stoppée", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, promettant des combats "encore plus douloureux" pour les troupes russes sur le front.

EXtrait de notre JT :

Accusations ukrainiennes à l'ONU

L'Ukraine a accusé lundi la Russie d'être un "Etat terroriste", lors d'une Assemblée générale d'urgence de l'ONU, quelques heures après des frappes russes massives et meurtrières sur Kiev et d'autres villes ukrainiennes.

"La Russie a encore une fois prouvé qu'elle était un Etat terroriste que l'on doit dissuader de la plus forte des manières", a martelé, devant l'Assemblée générale des Nations unies, l'ambassadeur de l'Ukraine à l'ONU Sergiy Kyslytsya.

"Le monde entier a une fois encore vu le vrai visage d'un Etat terroriste qui tue notre peuple", a ajouté le diplomate ukrainien, donnant un bilan de 14 civils tués et 97 blessés par les bombardements russes de lundi.

"Viser délibérément des civils en lançant des missiles est un crime de guerre", a encore accusé Sergiy Kyslytsya.

Le monde entier a une fois encore vu le vrai visage d'un Etat terroriste qui tue notre peuple

Tous les pays des Nations unies sont réunis depuis lundi 15h00 à New York (21h00 à Bruxelles) en assemblée générale d'urgence pour débattre d'une condamnation de l'annexion de régions ukrainiennes par Moscou, après des frappes russes massives dénoncées par l'ONU et l'Occident.

Avec cette résolution, qui pourrait être mise au vote mercredi, les Occidentaux espèrent montrer que la Russie du président Vladimir Poutine est isolée sur la scène internationale.

Les bombardements russes meurtriers, d'une ampleur inégalée depuis des mois, ont frappé Kiev et d'autres villes d'Ukraine lundi matin, deux jours après l'explosion qui a sérieusement endommagé le pont russe de Crimée.

L'Ukraine ne peut pas être stoppée

Volodymyr Zelensky, le 10 octobre à Kiev
Volodymyr Zelensky, le 10 octobre à Kiev © Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous