RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Amérique centrale

Guatemala : arrestation de José Rubén Zamora, un journaliste critique du gouvernement

Le journaliste guatémaltèque José Rubén Zamora, fondateur du quotidien El Periódico, après son arrestation, le 29 juillet 2022 à Guatemala
30 juil. 2022 à 10:31Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

La police guatémaltèque a arrêté vendredi le journaliste José Rubén Zamora, fondateur du quotidien El Periódico, et perquisitionné le siège du journal qui a accusé le président Alejandro Giammattei et la procureure générale Consuelo Porras de corruption.

M. Zamora a été arrêté à son domicile dans le sud de la capitale dans le cadre d’une enquête pour blanchiment d’argent, a déclaré Juan Luis Pantaleón, porte-parole du parquet.

"Il a été arrêté dans le cadre d’un potentiel cas de blanchiment d’argent. Ceci n’est pas lié à son travail de journaliste, mais en tant qu’homme d’affaires", a assuré M. Pantaleón.

Lors de son transfert au tribunal, M. Zamora a déclaré aux journalistes qu’il se mettait "à la disposition de la justice pour voir ce qui se passe". "J’imagine qu’il doit y avoir une conspiration, une persécution […] et si c’est le cas, l’amour du Guatemala doit se payer par la prison", a-t-il ajouté.

La police et les procureurs ont également perquisitionné le siège du journal, ce que la rédaction a dénoncé comme étant des représailles liées à des articles accusant le gouvernement et Mme Porras de corruption.

"La procureure générale [Consuelo Porras] a exécuté les menaces proférées à l’encontre du président d’El Periódico. Ils ne nous feront pas taire", a réagi le journal sur ses réseaux sociaux.

En septembre dernier, l’Association interaméricaine de la presse (IAPA) avait condamné la décision de la justice guatémaltèque d’ouvrir une enquête sur El Periódico pour avoir publié un témoignage accusant Mme Porras de corruption.

 

Sur le même sujet

Mexique : assassinat d'un homme présenté comme journaliste

Monde

La saison des pluies au Guatemala a fait déjà 28 morts

Monde Amérique centrale

Articles recommandés pour vous