RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Grève du personnel soignant à Liège : des réquisitions, via le bourgmestre ou le gouverneur, dans un climat tendu

(Illustration)
06 déc. 2021 à 17:46 - mise à jour 06 déc. 2021 à 18:222 min
Par Anne Poncelet

Le personnel soignant sera en grève ce mardi. Les hôpitaux ont dû se réorganiser pour assurer les soins. Et la plupart des hôpitaux que nous avons contactés nous l’ont dit : le climat n’a jamais été aussi tendu.

Pourtant, ce n’est pas le premier mouvement de grève qui touche les hôpitaux. Mais d’ordinaire, l’organisation du service minimum, que les hôpitaux doivent impérativement assurer, se fait de façon concertée, fluide, avec les syndicats.
Pour ce mardi, cela a été beaucoup plus difficile. Plusieurs institutions ont dû recourir à des réquisitions, via le gouverneur de la province de Liège (pour le secteur privé) ou le bourgmestre (pour le secteur public). Et parfois c’est un policier qui est venu déposer la convocation au domicile du personnel réquisitionné. Une procédure assez brutale, inédite pour la plupart des directeurs d’hôpitaux.

60 réquisitions au CHU

L’appel aux bonnes volontés n’a pas suffi. C’est dire l’exaspération du personnel soignant.


►►► À lire aussi : Face à la quatrième vague du coronavirus, l'épuisement du personnel soignant: "Je me réveillais la nuit en hurlant"


Au CHU, par exemple, dans certains services, tiers deux tiers du personnel a manifesté son intention de faire grève. L'habituelle procédure de réquisition en interne n'a pas fonctionné et il a donc fallu passer à la contrainte, une situation inédite. "Depuis que le CHU existe, on a fait appel pour la première fois à une réquisition par la voie du bourgmestre, commente le Docteur Gillet, directeur médical du CHU de Liège. 60 personnes vont recevoir l'ordre de se présenter dans leurs services. Des policiers leur déposeront l'arrêté du bourgmestre. 

Dans les entités du groupe CHC, la situation est semblable : 130 personnes ont été réquisitionnées par un Arrêté du Gouverneur.


La situation pour les patients

La situation est variable d’une institution à l’autre. A l’hôpital de Verviers, tout comme au Mont Legia et au CHU de Liège, ce sera service minimum. Un peu plus qu’un dimanche. La continuité des soins est assurée, les urgences aussi, ainsi que les opérations indispensables. Mais les difficultés à organiser cette journée ont été importantes
A Verviers, on nous précise que les réquisitions ont porté sur des emplois spécifiques : l’oncologie ou la pneumologie par exemple.

A la Citadelle et au Bois de l’abbaye à Seraing, selon nos dernières informations, la journée sera presque normale.
Pas de réquisitions (pas possible dans les services publics) et le programme prévu assuré : consultations, opérations, pas de report de soins.
 

Sujet JT du 6/12/21

Sur le même sujet

04 févr. 2022 à 22:41
2 min
03 déc. 2021 à 10:04
1 min

Articles recommandés pour vous