Economie

Grève du 30/01: le point jour après jour sur les actions prévues

Grève du 30/01: le point jour après jour sur les actions prévues

© Belga

23 janv. 2012 à 18:05 - mise à jour 27 janv. 2012 à 17:39Temps de lecture11 min
Par Belga News
  • A Bruxelles
Si les syndicats des transporteurs ont confirmé leur participation au mouvement, aucune opération escargot ou barrage filtrant aux principaux points d'entrée de la capitale ne sont prévus jusqu'ici.

D'ailleurs, "il n'y a pas de grand rassemblement prévu" dans la capitale indique Philippe Van Muylder, le secrétaire général de la FGTB Bruxelles. "L'objectif n'est pas d'ennuyer la population", précise-t-il. Les actions consisteront donc principalement à installer des piquets devant certaines entreprises, piquets fixes auxquels des piquets mobiles viendront prêter main forte.

Action chez Actiris

Une action de sensibilisation de la CSC est prévue au siège d'Actiris, situé Boulevard Anspach dans le centre-ville. L'action sera menée par la CSC Services publics et les Jeunes CSC sur la thématique : "oui à l’emploi et non à la chasse aux chômeurs".

L'action se déroulera de 7h00 à 10h30 et consistera principalement en une distribution de tracts. Un lâcher de ballon est également au programme.

L'ULB reporte les examens prévus

L'Université libre de Bruxelles (ULB) a décidé de reporter les examens prévus le 30 janvier, jour de grève nationale, a-t-elle indiqué jeudi, alors qu'elle avait annoncé un maintien des examens quelques jours plus tôt. Cette disposition concerne le nombre réduit d'examens organisés au niveau du Master au sein de l'Ecole Polytechnique de l'ULB.

Plusieurs examens étaient fixés le 30 janvier en Polytech dans le cadre d'une formation proposée en collaboration avec la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

"L'Ecole polytechnique a décidé de reprogrammer les examens et de les reporter à une date ultérieure", explique l'université. "Les étudiants concernés ont été prévenus cet après-midi et ont été invités à prendre contact avec les enseignants pour convenir d'une autre date", ajoute-t-elle.

La Vrije Universiteit Brussel (VUB) avait pour sa part indiqué la semaine dernière qu'aucun examen prévu le 30 janvier ne serait déplacé mais que seules les exceptions figurant explicitement dans le règlement central des examens seraient prises en compte.

La STIB s'attend à "de fortes perturbations"

La société de transport bruxelloise s'attend à "de fortes perturbations sur ses réseaux, ce lundi 30 janvier" même si elle n'est "pas visées directement par cette grève", apprend-on via un communiqué de presse.

Pour plus d'information, la STIB recommande aux voyageurs d'utiliser les "canaux d'informations habituels", à savoir le site de la STIB et le centre d'appels qui répondra aux usagers dès 6h00 au 070 23 20 00.

Pas de problèmes à St Luc

Les Cliniques Universitaires St-Luc prévoient une activité "normale" en ce lundi de grève. L'hôpital conseille toutefois aux patients de prendre leurs précautions pour les transports. 

La CSC contre l'austérité à la Bourse

A 14h, la CSC mènera une action contre l'austérité devant la Bourse de Bruxelles.

  • Dans la province de Liège

Piquet devant la BNP-Paribas de la Place Neujean

Une action de la CSC Liège-Huy-Waremme contre la BNP Paribas Fortis de la province de Liège est d'ores et déjà prévue. Dès 7h30, un piquet devrait être dressé devant le siège de la Banque Place Xavier Neujean, à Liège, afin d'inviter le personnel à rejoindre le mouvement indique le site de la régionale liégeoise de la CSC

Actions de sensibilisation à la frontière allemande

Des militants de la FGTB Verviers et Communauté germanophone seront présents à la frontière allemande pour manifester leur mauvaise humeur lors de la journée de grève du lundi 30 janvier, indique mercredi la FGTB dans un communiqué. Des piquets de grève seront également mis en place à divers endroits.

Les militants de la FGTB locale sont déterminés à faire entendre leur voix dans l'arrondissement de Verviers mais également à la frontière allemande.

"L'Europe et l'attitude du gouvernement Merkel sont déterminantes dans la manière dont la Banque centrale européenne combat mal la crise de l'Euro. Ils dictent les réformes les plus conservatrices imposées comme des 'mesures géniales' au nom des générations futures et qui préparent la grande paupérisation du monde du travail", estime la FGTB.

D'autres actions de sensibilisation de la population seront également menées dans plusieurs agglomérations du bassin verviétois, ce qui risque d'engendrer de nombreuses perturbations.

Dans les services publics

La CSC Liège-Huy-Waremme annonce que toute la zone sera touchée, "avec les différents dépôts du TEC jusqu'aux prisons de Lantin, Huy, Marneffe et Paifve, en passant par diverses administrations et services communaux, de Liège à Huy en passant par Waremme, l'Université de Liège, la Tour des Finances, le CHR de la Citadelle, le CHU, les écluses de Lanaye, ..."

L'industrie

Les entreprises Prayon, Cabot, RKW, ACE, PB-Clermont et différentes entreprises connexes seront à l'arrêt, annonce la CSC. Une grande partie des secteurs métal et textile sera à l'arrêt.

  • Dans la province de Namur

Dans les entreprises, les institutions publiques et les écoles des assemblées générales, animations syndicales et distributions de tracts "seront organisées à plusieurs endroits", peut-on lire sur le site de la CSC Namur-Dinant, sans qu'il soit possible d'avoir plus de précisions jusqu'ici.

Les FUNDP reprendront bien les cours

Les Facultés universitaires Notre Dame de la Paix (FUNDP) ont annoncé que les cours seront normalement assurés et reprendront comme prévu ce lundi 30 janvier malgré la grève.

  • Dans le Hainaut
Une action de sensibilisation aux conséquences des mesures budgétaires pour le secteur des soins de santé est prévue dans le hall du CHU Ambroise Paré, l'hôpital public de la ville de la Mons.

L'aéroport de Charleroi complètement fermé

L'aéroport de Charleroi (BSCA) sera bloqué lundi prochain à l'occasion de la grève générale, ont annoncé mercredi lors d'une conférence de presse les responsables syndicaux carolos de la FGTB, de la CSC et de la CGSLB. 

Le personnel de l'aéroport a marqué selon les syndicats sa volonté d'une telle action. La direction de l'aéroport a été avertie. Les syndicats invitent désormais les compagnies aériennes à prendre leurs dispositions pour prévenir les passagers.

Les trois organisations syndicales formeront par ailleurs une série de piquets lundi dans la région de Charleroi. Elles seront présentes devant un certain nombre d'entreprises, des écoles, des dépôts, des TEC, des banques, des centres commerciaux. Ces actions seront menées en priorité par les délégations syndicales attachées aux entreprises ciblées.

Les hôpitaux fonctionneront normalement, les zonings seront bloqués

Les hôpitaux de la région de Charleroi fonctionneront normalement. 

Le trafic classique ne sera pas perturbé, il ne devrait pas y avoir de blocage de rond-point, exception faite des entrées de zoning.

Perturbation des services publics tournaisiens

A Tournai, quelque 1000 personnes travaillent dans les différents services de la ville et quelque 500 personnes sont employées par le CPAS. 

"Jusque 16h, il y aura des perturbations dans les divers services accessibles au public, tant à l'hôtel de ville de Tournai que dans les districts de Gaurain, Kain, Froidmont et Templeuve. Le bureau de Gaurain est même fermé. Le personnel, tant statutaire qu'intérimaire, est inquiet des mesures gouvernementales. Les agents veulent être informés", explique Didier Couplet, secrétaire communal de Tournai.

"Je peux vous dire qu'il y a eu un flux massif d'agents vers la maison de la culture. Au CPAS, des mesures ont été prises afin d'assurer le service minimum. En ce qui nous concerne, nos services seront fermés lundi prochain et le conseil communal qui avait été prévu en soirée a été reporté au mercredi 1er février", poursuit Didier Couplet.

  • Dans le Brabant wallon
UCL: reprise des cours comme prévu

L'Université catholique de Louvain-la-Neuve a annoncé que les cours seront normalement assurés et reprendront comme prévu ce lundi 30 janvier.

Piquets de grève dans les zonings

Les Jeunes de la FGTB annoncent des piquets de grèves organisés dès 5h du matin dans les zonings de Braine, Louvain-la-Neuve et Nivelles. La CSC Brabant wallon annonce un blocage des cinq zonings (Nivelles Sud, Wavre Nord, Louvain la Neuve, Wauthier-Braine et Sainte).

Enseignement

Du côté de la CSC Enseignement, on annonce qu'entre 60% et 70% des enseignants seront en grève, la majorité dans les écoles communales officielles.
  • Dans la province de Luxembourg
Deux zonings industriels, ceux de Virton et d'Arlon, seront bloqués annonce la CSC.
  • En Flandre
Au nord du pays, toutes les universités ont quant à elles annoncé qu'elles ne reporteraient aucun examen et qu'elles attendaient donc leurs étudiants.

Actions chez Picanol et Bekaert

Des actions sont prévues, lundi prochain lors de la grève générale, chez le fabricant de métiers à tisser Picanol (Ypres) et chez Bekaert, producteur de produits en acier à Zwevegem, a annoncé mardi le syndicat chrétien ACV (CSC).

Ces deux usines seront touchées par une grève de 24 heures. Un piquet de grève sera installé devant l'entrée de Picanol. Chez Bekaert, les syndicats ont appeler à participer à la grève.

"Nous regrettons cette action mais nous ne pouvons pas y faire grand chose", souligne Frédéric Dryhoel, porte-parole de Picanol. "Ce sont nos clients qui souffrent de ces actions. Nous perdons un jour de production ce qui perturbe notre planning".

Avery Dennison: toutes les portes de l'entreprise bloquées

Toutes les portes de l'usine de ruban adhésif Avery Dennison, à Turnhout, étaient bloquées mardi en raison d'une action de grève. "Rien n'entre ni ne sort", a confirmé Peter Goris du syndicat ACV (CSC).

Les syndicats exigent de la direction qu'elle revienne à la table des négociations pour discuter de la convention collective et de la prolongation des systèmes de prépension et de crédit temps.

La grève est prévue pour une durée indéterminée, a ajouté Peter Goris. "Nous négocions depuis l'été. Nous avons déjà eu une conciliation et un préavis de grève. Les gens sont frustrés: 87% ont voté pour la grève, c'est vraiment beaucoup."

Appel à la grève chez AB InBev

Les syndicats des différents sites d'AB InBev de la région de Louvain se sont fendus d'un pamphlet commun appelant à arrêter le travail dans le cadre de la journée de grève nationale du 30 janvier prochain. 

Il n'y aura cependant pas de piquet de grève à l'entrée des brasseries de Louvain et d'Hoegaarden ce jour-là.

Perte de production de 1200 voitures chez Volvo Gand?

La perte de production chez Volvo Cars Gand pourrait atteindre 1200 voitures lundi prochain en raison de la grève générale, a-t-on appris mardi auprès de l'entreprise.

"Il y aura beaucoup de perturbations. Les gens qui veulent travailler seront les bienvenus mais en raison de la nature du travail il faut qu'une ligne de production soit entièrement occupée pour fonctionner normalement", a expliqué Mark De Mey, porte-parole de Volvo.

Selon lui, la direction suédoise déplore la grève. "On ne connaît pas de grève politique en Suède et on déplore donc les dommages que pourrait subir l'entreprise", indique-t-il.

  • Tous les secteurs touchés
Les radios et télés de la RTBF

Les programmes radio et télé de la RTBF seront modifiés en raison du mouvement de grève de lundi, a annoncé vendredi la chaîne publique. En radio, certains journaux seront réduits (13h00, 17h00 et 18h00) ou supprimés, les rendez-vous du matin (06h00, 07h00, 08h00) étant maintenus dans leur format et durée habituels, avec des décrochages de 5 minutes sur Viva à la demi. Un programme de musique continue est prévu sur les cinq chaînes radio tout au long de la journée.

En télévision, le JT de 13h00 sera plus court (15 minutes), les autres rendez-vous d'information étant, eux, maintenus dans leur durée et format habituels. Sur la Deux, seule la Tribune ne pourra être proposée et sera remplacée par un film, le quatrième épisode de "A tort ou à raison" étant bien diffusé sur la Une.

Le secteur du transport et de la logistique touché, pas de blocage de grands axes prévus

Les syndicats du transport et de la logistique participeront à la grève générale du 30 janvier. "Il y a un appel au personnel pour ne pas prendre le volant" nous confirmait mardi Frank Moreels, secrétaire fédéral de l'UBOT (Union belge des ouvriers du transport), le syndicat socialiste des transporteurs.

"Beaucoup d’entreprises de transport seront touchées", pronostique Frank Moreels. "Peu de chauffeurs vont prendre le volant le 30, alors que le lundi est un jour de départ important, cela aura donc une influence conséquente sur l'activité du secteur", précise-t-il. 

Il n'y actuellement pas de plan pour bloquer les routes, la journée sera surtout consacrée à de la sensibilisation nous confirme-t-on auprès de plusieurs sources syndicales.

Certains zonings industriels pourraient toutefois être bloqués. Une action en ce sens est notamment prévue dans le zoning de Courcelles. Des informations plus complètes concernant ces actions nous serons communiquées cette après-midi.

Concrètement, certaines zones dédiées au transport -comme par exemple le port de Zeebrugge- seront fermées, a de son côté expliqué Katrien Verwimp, responsable au sein de la CSC-Transcom. Certaines entreprises seront touchées par des arrêts de travail ou des grèves du zèle. 

Dans d'autres entreprises, les actions se limiteront à la distribution de tracts. Le secteur comprend le transport par route mais aussi certaines grandes entreprises du secteur logistique, comme DHL. Selon les syndicats FGTB-UBOT et CSC-Transcom, le secteur du transport compte de nombreux jeunes travailleurs, qui seront particulièrement touchés par les mesures relatives au crédit-temps. De plus, le métier de chauffeur est de plus en plus lourd ce qui rend l'allongement des carrières problématique, soulignent-ils. 

Le trafic aérien perturbé par la grève des pilotes

Ce mardi, l'association des pilotes belges Belgian Cockpit Association (BeCA) a appellé les pilotes de ligne à suivre la grève. 

"L'abrogation pure et simple du système spécial de pension reste inacceptable pour les navigants qui ne décolèrent pas", souligne la BeCA. 

"Si la BeCA reconnaît la nécessité d'une réforme, elle doit se faire de manière concertée et tenir compte des contraintes spécifiques au métier de navigant. Malgré les promesses de solution reçues du ministre le 22 décembre, nous n'avons à ce jour rien reçu de concret", explique l'organisation professionnelle.

Si les pilotes suivent massivement la grève, l'impact pourrait donc être important sur le trafic aérien.

La BeCA représente environ 800 pilotes de ligne et ingénieurs aéronautiques de CargoBe, EAT/DHL, Brussels Airlines, Thomas Cook Airlines, TUI/Jetairfly, TNT Airways et VLM.

Services publics: "Privilégier les actions de sensibilisation

Au niveau des services publics, "on constate un engouement mais avec des niveaux fort variables selon les fédérations" nous confie Dominique Cabiaux, vice-président de la CSC services publics.

"On privilégiera des actions de sensibilisation", explique encore ce dirigeant du syndicat chrétien des services publics. "Nous allons donc plutôt distribuer des dépliants et informer les citoyens sur les mesures de la loi programme du gouvernement", nous précise-t-il.  "Il ne sera donc pas forcément question de piquets de grève ou d'action visant à paralyser telle ou telle activité. Nous voulons éviter les actions contre-productives".

Là aussi, des précisions sur les actions prévues au niveau de la fonction publique nous serons communiquées au fur et à mesure. Vous en serez informés en temps réel.

Accueil des enfants garanti dans l'enseignement obligatoire

Malgré l'importante mobilisation syndicale attendue pour la grève de lundi, les écoles de l'enseignement obligatoire accueilleront les enfants qui s'y présenteront. "C'est une obligation légale", précise Paule Annoye (CGSP).

Ecoliers et élèves sont donc attendus dans leurs établissements scolaires, même si plusieurs écoles ont pris l'initiative cette semaine de prévenir les parents en leur proposant de garder leurs enfants lundi si possible. Un accueil est néanmoins garanti dans toutes les écoles. "Il sera principalement assuré par des non-affiliés", selon Paule Annoye. Cet accueil ne devrait pas être perturbé par l'organisation annoncé par les syndicats de piquets mobiles.

Le mot d'ordre de grève devrait être très bien suivi estiment les syndicats. Et "cela concerne tant le réseau officiel que le réseau libre", ajoute Paule Annoye.

Même son de cloche à la CSC enseignement. "Nos affiliés devraient massivement suivre le mot d'ordre, autant à Bruxelles qu'en Wallonie", précise, à la sortie du comité communautaire, Eugène Ernst, président de la CSC enseignement.

Le syndicat libéral s'attend, lui, à une mobilisation variable selon les régions. "Nous nous attendons à un suivi plus important à Liège et Charleroi que dans le Hainaut occidental", déclare Marc Willame, secrétaire générale de l'Association professionnelle du personnel de l'enseignement libre.

RTBF

30 EUR contre la grève

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Grève générale du 30 janvier : La colère des pilotes de ligne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'aéroport de Charleroi sera fermé lundi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les entreprises se préparent à la grève générale de lundi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement