RTBFPasser au contenu

Vivacité

Greta Thunberg en une de "Vogue Scandinavie", fustige l’industrie de la mode

Greta Thunberg en une de "Vogue Scandinavie", fustige l’industrie de la mode
10 août 2021 à 13:172 min
Par François Saint-Amand

La jeune militante écologiste suédoise fait la couverture du premier numéro de Vogue Scandinavie. Elle dévoile ses choix durables en matière de mode et dénonce le fast fashion qui impacte le réchauffement climatique.

Dans un trench-coat beige, assise au pied d’un arbre et caressant un cheval, Greta Thunberg pose en une pour le célèbre magazine de mode, dans le premier numéro de sa version 'Scandinavie'.

L’activiste saisit cette occasion pour dénoncer l’industrie de la mode qui joue aussi un rôle néfaste pour l’environnement, et notamment la pratique du fast fashion : comprenez en ce sens, la 'mode éphémère', le renouvellement incessant des collections vestimentaires.

L’impact désastreux du fast fashion

"Si vous achetez de la fast fashion, vous contribuez à cette industrie et vous l’encouragez à se développer et à poursuivre son processus néfaste" souligne Greta Thunberg dans ce numéro de Vogue Scandinavie et sur son compte Twitter. "L’industrie de la mode contribue énormément au problème climatique et écologique, sans parler de son impact sur les innombrables travailleurs et communautés qui sont exploités dans le monde entier pour que certains puissent profiter d’une mode rapide que beaucoup traitent comme des produits jetables".

La jeune militante tente également de ne pas favoriser cette industrie désastreuse pour notre planète. Elle confie ainsi ne plus avoir acheté de nouveaux vêtements depuis trois ans. Son dernier achat provenait donc d’un magasin de seconde main et parfois, "j’emprunte simplement des choses à des gens que je connais" ajoute-t-elle.

Greta estime enfin que les collections 'vertes', 'éthiques' ou 'durables' ne représentent que des arguments commerciaux. Pour elle, il faut aller plus loin dans la lutte climatique : "Vous ne pouvez pas produire de mode en masse ou consommer 'durablement' comme le monde est façonné aujourd’hui. C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles nous aurons besoin d’un changement de système".

La une qui tombe à point nommé

Cette couverture fait mouche, tant pour le choix de la jeune suédoise de 18 ans, figure de proue du militantisme écologique, que pour la date de sa parution, le 8 août, soit à la veille du nouveau rapport du GIEC alarmant sur le réchauffement climatique. Un rapport qui a bien entendu fait réagir Greta Thunberg, qui a notamment exhorté le monde entier à se montrer courageux et à "prendre des décisions" fortes d’après les preuves scientifiques fournies par ce panel d’experts. "On peut encore éviter les pires conséquences, mais pas si on continue comme aujourd’hui, et non sans traiter la crise comme une crise".

Cette nouvelle version du magazine de mode a été lancée dans l’esprit du développement durable. La rédaction a ainsi pris l’engagement d’atteindre la neutralité carbone dès le lancement du premier numéro de Vogue Scandinavie.

Loading...

Sur le même sujet

25 août 2021 à 12:45
1 min
13 août 2021 à 14:37
2 min

Articles recommandés pour vous