La Grande Forme

Graphothérapie : tout savoir sur cette thérapie de l'écriture

© Getty Images

En Belgique, 10% de la population est atteinte d'un retard d'écriture ou de dysgraphie. Pour soigner ce trouble de l'expression écrite il existe une solution : la graphothérapie, une technique de rééducation des troubles de l'écriture. Plus d'explications avec Elise Verstraeten, graphothérapeute, institutrice, coach scolaire et formatrice.

La graphothérapie, c'est la rééducation des troubles de l'écriture. Ca va du retard d'écriture jusqu'à la dysgraphie. La dysgraphie est un trouble de l'expression écrite où il n'y a aucun déficit intellectuel ou de la motricité de la main, mais la qualité de l'écriture est déficiente. Ce sont des personnes qui peuvent avoir un souci au niveau :

  • De la lisibilité : la formation des lettres
  • De la rapidité : ils écrivent trop lentement ou trop vite 
  • De la douleur : ils ont mal quand ils écrivent

Par ailleurs, les personnes concernées n'aiment généralement pas écrire. Si un de ces trois critères est repéré, il est intéressant d'aller consulter un spécialiste. Dans un premier temps, il va dresser un bilan graphomoteur par rapport à l'écriture (ou un dessin, quand l'enfant arrive plus jeune). Le spécialiste analyse l'écriture et pose ensuite un diagnostic. S'il y a un retard ou une dysgraphie, il sera nécessaire d'entreprendre un travail en graphothérapie. 

Dans ce cas, il faut réapprendre à écrire et travailler l'écriture. Le spécialiste va essayer de réapprendre à écrire sous forme de jeux et d'histoire pour retrouver le plaisir d'écrire. Et puis, il y a tout un travail qui se fait au niveau de la détente du geste avec d'autres outils et d'autres méthodes comme par exemple, la "braingym". Le temps d'apprentissage dépend de chacun, mais la rééducation prend généralement quelques mois. 

On travaille quatre composantes :

  • La tenue
  • L'économie parce qu'on va essayer de simplifier le geste. Toutes ces boucles qui ne servent à rien, pour quelqu'un qui a difficile à écrire, on va pouvoir les enlever.
  • L'effort que ce demande à la personne.
  • Spatial 

Il faut désapprendre les mauvaises habitudes et réapprendre les bons gestes. Souvent, il faut travailler en collaboration avec des kinés et d'autres professionnels comme des psychomotriciens, des ergothérapeutes ou des logopèdes, explique Elise Verstraeten, graphothérapeute.

Graphothérapie : tout savoir sur cette thérapie de l'écriture

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'objectif numéro un de cette thérapie est de redonner du plaisir à la personne d'écrire, de retrouver du sens et de gagner en autonomie. L'écriture est aussi une forme de communication. Avec une bonne rééducation, le résultat est assez rapide et donc la personne peut voir son évolution assez rapidement. Il peut donc gagner en confiance en lui. Il a été prouvé qu'il existe un lien entre l'écriture et la lecture. Souvent, les deux vont de pair, explique notre experte. 

À l'âge de 4 ans, la main est prête pour avoir une bonne tenue de l'outil. Mais l'arrivée des écrans n'aide pas. Elle fait perdre la notion de l'écriture aux enfants. L'ordinateur et la tablette ne font pas travailler la psychomotricité, ce qui se ressent sur l'écriture. Une séance coûte 60€ pour une heure. Mais il n'existe actuellement pas de remboursement mutuel, précise notre experte.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Nouveauté dans l'émission "La Grande Forme" : une chronique LGBTQIA+

La Grande Forme

L’épilation définitive : tout le monde ne peut pas y recourir !

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous