RTBFPasser au contenu
Rechercher

Grand nettoyage de printemps en Wallonie: 250 tonnes de déchets ramassés en 3 jours

Des bénévoles ont nettoyé les abords des routes
30 mars 2017 à 09:44 - mise à jour 30 mars 2017 à 09:44Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Quelque 250 tonnes, soit 43 000 sacs, de déchets sauvages ont été ramassées lors de la troisième édition du "Grand nettoyage de printemps", organisée le week-end dernier en Wallonie. Parmi les déchets qui jonchaient la voie publique, les plus de 70 000 citoyens mobilisés ont surtout ramassé des canettes, des emballages divers et des sacs plastiques.

C'est dans la province de Hainaut que la plus grande quantité de déchets a été ramassée (12 730 sacs au total, PMC et tout-venant confondus), suivie de la province de Liège (12 730), de Luxembourg (6581), de Namur (6040) et du Brabant wallon (4162).

"Aucune raison donc d'abandonner ses déchets sur la voie publique!"

"Si l'objectif du Grand nettoyage de printemps est avant tout de mobiliser et de sensibiliser les citoyens à la propreté publique, les données recueillies nous donnent une photographie de l'état de propreté de notre territoire et du type de déchets que l'on retrouve dans la nature", souligne le ministre régional en charge de l'Environnement, Carlo Di Antonio (cdH). Selon les bénévoles, dans 74% des cas, les sacs PMC collectés contenaient une majorité de canettes métalliques, tandis que les emballages divers et sacs plastiques dominaient dans la catégorie de sacs "tout-venant", avec respectivement 45% pour les premiers et plus de 18% pour les seconds. On retrouve ensuite les autres types de déchets, tels que les mégots de cigarettes, ordures ménagères, mouchoirs (17%), les papiers/cartons (10%) et le verre (8%).

Des déchets de construction, pneus usagés, sacs d'ordures ménagères et bâches en plastique ont par ailleurs été retrouvés dans les rues, les forêts et sur le bord des routes. "Une situation d'autant plus incompréhensible que les parcs à conteneurs sont ouverts gratuitement à tous les Wallons", déplore Carlo Di Antonio. "Aucune raison donc d'abandonner ses déchets sur la voie publique!"

Depuis le 1er décembre 2016, les sacs de caisse à usage unique sont interdits, rappelle le ministre. Et dès 2018, un projet de consigne sur les canettes sera mené dans dix villes-pilotes en Wallonie.

L'an dernier, quelque 130 tonnes de déchets sauvages avaient été ramassées.