Belgique

Gouvernement fédéral : et maintenant on fait quoi ?

Philippe Walkowiak

© RTBF

26 oct. 2022 à 09:59 - mise à jour 26 oct. 2022 à 20:27Temps de lecture1 min
Par Philippe Walkowiak

Le gouvernement fédéral a fixé ses budgets pour les deux prochaines années. Soit jusqu’au-delà des prochaines élections législatives, programmées (si tout va bien) en mai 2024. Les principaux axes politiques sont tracés. Il n’y aura que des ajustements à la marge ou la gestion subite de nouvelles crises. Les affaires courantes ont-elles commencé ?

Que reste-t-il ?

L’épure budgétaire sert de cadre. Pourtant, d’autres chantiers attendent. En vrac : réforme fiscale, avenir énergétique, asile, inflation, guerre en Ukraine, réforme des Pensions, pénurie de personnel et de moyens dans les services publics (police, justice, défense, rail, etc.), … Mais tout cela nécessite des arbitrages entre les sept partenaires dont certains piaffent d’impatience électorale. La tâche du Premier ministre s’annonce ardue et se réduira vraisemblablement, comme depuis le début de législature (à peine 2 ans), à trouver le plus petit dénominateur commun.

Pour l’ensemble de la coalition, la marge de manœuvre demeure étroite et se rétrécira encore au fur et à mesure que se rapprochera l’échéance électorale.

Même le Premier ministre tente déjà d’instiller le message qu’il se verrait bien rempiler au 16 au-delà de 2024, et pourquoi pas, avec la même coalition.

Affaires courantes

La question revient, lancinante : que faire encore ? Mis sous forte pression par le MR de G-L Bouchez sur le nucléaire, le Premier ministre passera rapidement un test de cohésion politique. Les libéraux francophones font cavalier seul en réitérant leur méfiance à la ministre Groen de l’énergie, soutenue par ses collègues libéraux flamands.

La secrétaire d’État, Nicole de Moor (CD&V) est bien seule pour affronter un afflux de migrants que le reste de la coalition feint de ne pas voir. Chacun ses dossiers, chacun ses marottes, chacun ses tabous. Les véritables projets collectifs risquent d’être rares.

Ce gouvernement se retrouvera à gérer l’agenda et les problèmes qui surgissent au jour le jour. L’actualité des dernières années a démontré qu’elle recelait de surprises ou de crises de taille. Sans quoi, le temps semblera long, rue de la Loi.

 

@PhWalkowiak

Belgique: accord sur le budget fédéral (JT 11/10/2022)

Budget fédéral / Un accord dans la douleur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous