RTBFPasser au contenu

Football

Gosselies-Pac Buzet (D3 acff) : l’incroyable dénouement

Gosselies-Pac Buzet (D3 acff) : l’incroyable dénouement

En D3 acff série A, il reste à savoir qui de Gosselies ou du PAC Buzet, distants de dix kilomètres accompagnera Stockel en P1 en 2022-2023. Les deux équipes, séparées par une unité au classement jouent, dimanche leur dernière rencontre de championnat l’une contre l’autre.

L’histoire repasse les plats, mais jusqu’à quel point ? Voici trois ans, le 12 mai 2019 donc, le PAC Buzet grimpait de P1 hennuyère en D3 acff via la finale du tour final en battant le voisin de Gosselies, 2-0. Dans la foulée, les Casseroles montaient quand même aussi en série nationale grâce à une victoire dans le tour final interprovincial.

Ce dimanche 1er mai, revoici nos deux équipes hennuyères opposées dans un match couperet de D3 acff, synonyme soit de maintien, soit de descente en P1, en fonction du résultat final. Une unité sépare les deux formations, avec au coup d’envoi, l’avantage pour Gosselies, lequel ne doit pas gagner coûte que coûte sur son terrain synthétique ancienne génération.
Mais il ne doit pas perdre non plus.

Evidemment atteindre la treizième place au classement final dans une série à quinze n’aura rien de glorieux, mais cela permettra au moins de conserver l’étiquette de club de nationale auquel tiennent les présidents respectifs. Attention puisque cette place pourra par ailleurs toujours déboucher sur un barrage décisif avec le treizième de la série B (Huy ?) si et seulement si le RFB venait aussi à descendre de Nationale 1 en D2 acff. Mais on n’en est pas encore là.

En coulisses, dans le grand Charleroi surtout, toute cette semaine, on va beaucoup parler de ce derby de derrière les fagots. Et pour cause, jouer toute une saison à la roulette russe lors de la dernière journée de championnat entre voisins, ce n’est pas banal.
Les terrains de part et d’autre ne sont pas distants de plus de dix kilomètres !

C’est miraculeux d’encore pouvoir se sauver lors de la dernière journée après un tel championnat, note Roch Gérard, l’ancien défenseur pro des Zèbres, devenu coach de Aische, Ciney et du PAC Buzet par la suite. Je n’ai pu disposer d’un noyau au complet que depuis février. Comme par hasard, nous restons sur cinq matches sans défaite. Mais avec nos douze nuls, nous avons évidemment perdu bien trop d’unités. Avec nos deux seules victoires, à Stockel et face à… Gosselies (2-0) au match aller, on se retrouve sans surprise à occuper l’avant-dernier siège de la série à nonante minutes du coup de sifflet final. Souvent, après la rencontre, l’adversaire nous dit mais que vous faites-vous à cette place ? Je réponds, oui j’ai de très bons joueurs, oui, je n’ai pas une équipe de charlatans mais beaucoup de mes garçons ont commis une grosse erreur : avoir pris la préparation à la légère, après deux saisons minées par la présence de la Covid. Certains ont filé en vacances, d’autres ont oublié l’activité sportive et forcément, j’ai retrouvé des gaillards en surpoids. Cela a pris du temps avant de retrouver le niveau. Nous avons sorti de gros matches en étant battus 1-0 chez le champion Namur ou lors de nuls face à Tournai et Aische mais au décompte final, nous étions aussi un peu légers en zone de conclusion. Mon meilleur buteur n’a pas inscrit cinq buts cette saison. "

« J’entraîne vraiment de chouettes mecs ! »

Roch Gérard resté lié au PAC jusqu’en juin 2023.
Roch Gérard resté lié au PAC jusqu’en juin 2023. © Tous droits réservés

Du talent, il n’en manque pas au PAC Buzet. Comment expliquer autrement la razzia faite ces dernières semaines par Binche et Manage, deux autres équipes hennuyères qualifiées pour le tour final en vue d’une montée en D2 acff au sein du noyau pont-à-cellois ?
Ainsi, le gardien Damien Lahaye portera les couleurs de Binche en 2022-2023. Comme les défenseurs Max Frisanco et Alexandre Ficheroulle. Manage est, de son côté venu chercher l’excellent couloir Grégory Descotte, convoité dès janvier dernier par le RCS Brainois.
" Ajoutons aussi à ces prochains départs, le défenseur Julien Murrone, qui a signé à Couvin-Mariembourg et le numéro dix, Mathis Langlet, ancien de Gosselies. Celui-ci défendra les couleurs de la P1 hennuyère de Montignies, embraye Roch Gérard, toujours sous contrat au PAC jusqu’en juin 2023. J’allais l’oublier aussi : l’ancien numéro 6 ou 8 de l’Union Namur, Martin Hellas ne restera pas avec nous. Il s’est engagé avec la P1 namuroise de Biesme pour la saison à venir.
Je sais que c’est bateau, mais tous ces joueurs ont toujours leur tête bien chez nous. Ils voudront sortir en beauté dimanche à Gosselies ou lors d’un barrage pour se maintenir après, si on doit encore passer par là. Si nous gagnons au stade Bardet, ce sera d’ailleurs en raison de notre état d’esprit. J’entraîne vraiment de chouettes mecs ! "

L’ancien gardien de Courtrai, Damien Lahaye quittera le PAC pour Binche.
L’ancien gardien de Courtrai, Damien Lahaye quittera le PAC pour Binche. © Tous droits réservés

Personne à Pont-A-Celles Buzet n’a envie de retourner aussi vite en provinciale. La magnifique buvette en rotonde mérite d’être inaugurée au niveau national et le trésorier du club n’a rien à gagner à pousser son équipe à privilégier les derbies de l’élite. " Les recettes liées au public ne sont pas meilleures à un niveau plutôt qu’à un autre, rigole encore Roch Gérard. Il n’y a pas beaucoup de supporters autour de notre plan de jeu. Mais ceux qui viennent, ce sont des très fidèles. Forcément, dimanche, à Gosselies, un tel match va attirer beaucoup de passionnés. On se méfiera du grand terrain synthétique de Gosselies, quand même fort différent du nôtre, beaucoup plus étroit. Les Casseroles sont imprévisibles, avec beaucoup de joueurs à la forte personnalité, bien à l’image de leur président Francesco Scimemi. "

« Ce serait une catastrophe de descendre »

Francisco Scimemi veut voir du rouge et du jaune partout dimanche.
Francisco Scimemi veut voir du rouge et du jaune partout dimanche. © Tous droits réservés

Cette saison, Gosselies, qui compte quatre victoires au compteur n’aura pas non plus souvent été à la fête. Trois entraîneurs (Olivier Suray, Benoît Paulet et Tonio Passalacqua) se sont succédé sur place et quelques fortes têtes ont même dû être écartées à un moment donné.

" Je ne m’intéresse pas aux stats pour préfacer cette rencontre, fait remarquer le président. Je le crie haut et fort, ce serait une catastrophe de perdre et de retourner en P1. Pour notre école de jeunes et tous les investissements sportifs consentis ces derniers temps. Mais restons mesurés tout de même.
 

Je ne veux pas de débordement dimanche. Sur et autour du terrain. Qu’est-ce qu’un match de foot amateur à côté de la guerre en Ukraine, les soucis de santé ou d’existence de ceux qui subissent la crise du moment de plein fouet ? "
Les Carolos ont accueilli pas mal de monde lors de la visite de Namur, de Mons ou de Binche à la maison. Mais dimanche, on risque de battre un record d’affluence.

 

Le président Scimemi dit vouloir s’arranger pour que tout le tour du terrain soit habillé de jaune et de rouge, les couleurs de son club. Toute l’école des jeunes a été invitée.
" A mon sens, le derby se gagnera avec le cœur, avec l’envie, pas d’un point de vue tactique ou technique. Si par malheur, on retourne en première provinciale dès dimanche, je peux vous garantir qu’on évoluera avec les cadors de l’élite pour remonter dès 2023-2024. J
e suis président ici depuis 2016. On s’est battus durant deux saisons pour ne pas descendre en P2 du Hainaut quand je suis arrivé. Puis, on a vite joué le haut du panier pour se retrouver en D3 acff.
A présent que nous avons goûté au foot de ce niveau, je ne veux plus aller voir ailleurs. "

Tonio Passalacqua, l’ancien joueur sera-t-il le T1 du maintien à Gosselies ?
Tonio Passalacqua, l’ancien joueur sera-t-il le T1 du maintien à Gosselies ? © Tous droits réservés

Gosselies fait signer trois joueurs de Saint Josse (P1 Brabant)

Dimanche, le défenseur du Pac Buzet, Alexandre Ficheroulle et le milieu de terrain Rocco Antenucci resteront parmi les supporters. Ils sont suspendus. Un gros point d’interrogation subsiste autour de l’attaquant Victor Brismez, lequel soigne une entorse.
Du côté de Gosselies, le noyau sera au grand complet, à l’exception toutefois de l’attaquant Mamadou Gueye, suspendu. En coulisses, le président met les bouchées doubles depuis plusieurs semaines pour renforcer le noyau de 2022-2023.
Il a d’ailleurs fait une partie de son marché chez les Bruxelles de Saint Josse (P1 Brabant) en attirant les attaquants Yassine Qoli et Boubacar Sow, mais aussi le défenseur Abdoulaye Yacouba.
Et dernièrement, il a aussi acquis les services du gardien d’Estinnes (Prov. Hainaut), Maximilien Vandevelde. " Les nouvelles signatures et les reconductions sont en stand-by. On perd juste l’ancien capitaine des Dogues Aymeric Thibaut, lequel a donné son accord à Manage, conclut le président.

 

Le reste, cela se négociera en fonction du niveau où l’on se retrouvera dans quelques jours. "

Articles recommandés pour vous