RTBFPasser au contenu
Rechercher

Classic 21 Metal

Gojira à Forest National : une fête mémorable pour tous les fans !

Loading...
06 juil. 2022 à 12:48Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin

Après les multiples reports, les annulations, les changements de salle et les dates post-posées depuis des mois, les nerfs des amateurs de concerts et de festivals ont été mis à rude épreuve depuis le début de la pandémie.

Mais rien n’a pu décourager les fans de Gojira qui a joué hier soir à Forest National à Bruxelles dans le cadre de la tournée Fortitude, avec 20 dates européennes en un mois à peine, dont plusieurs sold-out, et deux groupes de première partie embarqués dans l’aventure : les néo-zélandais Alien Weaponry et Employed to Serve.

Le quatuor français arrivait avec cet album il y a un peu plus d’un an et tout de suite, le public a accroché. C’est peut-être là le succès de leur parcours : ne pas décevoir les fans de la première heure et convaincre plus de monde à chaque sortie grâce à ce style qu’ils ont pu développer.

Lors de l’interview que Joe Duplantier nous accordait l’an dernier, il expliquait qu’à leurs débuts, ils avaient voulu mettre dans leur musique toutes leurs influences et tous les petits gimmicks death metal qu’ils appréciaient. Ils ont, au fil du temps, épuré leurs compositions, les rendant surpuissantes et d’une efficacité redoutable.

C’est d’ailleurs ce qu’ils ont proposé hier soir aussi devant les milliers de Belges rassemblés pour l’occasion : une setlist impeccable qui s’est ouverte sur " Born for One Thing " du nouvel album et refermée sur " Amazonia " de ce même Fortitude.

Entre les deux, un voyage dans le temps, dans leurs différents styles, tous plus impressionnants de technique et de musicalité. Pas toujours aidés par le son de la salle, Mario Duplantier a encore servi une leçon de maître à la batterie alors que Joe Duplantier, au chant, profitait d’un public largement francophone pour discuter librement, sans oublier de passer à l’anglais pour nos compatriotes néerlandophones.

Il s’est souvenu du premier concert belge de Gojira au Magasin 4 en 2004 à Bruxelles, eux qui ont rempli une des plus grandes salles de notre capitale hier soir. Mario à la batterie avait aussi préparé un petit gimmick pour faire réagir la foule. Brandissant un panneau " J’entends rien ", il a motivé les fans à faire doublement plus de bruit, pour les gratifier ensuite d’un panneau sur lequel était écrit " Magnifique ".

Un moment de communion partagé avec le public sur " The Chant " a encore renforcé le lien avec les Français qui nous mettent une claque à chaque fois que nous les voyons. Jean-Michel Labadie et Christian Andreu complètent ce groupe qui est désormais parmi les plus grands, toutes scènes metal confondues.

Loading...

Nous avons eu droit à une heure trente de démonstration, sans ventre mou, avec des titres comme " Space Time ", " Backbone ", " Love/Remembrance ", " The gift of Guilt ", " New Found ", " Hold On " et bien sûr l’épique " Flying Whales ". Accompagnés d’un light show étudié à merveille, le public est devenu fou sur " Stranded ", " Silvera ", " The Cell ", " Another world ", " Grind " ou encore sur " L’enfant Sauvage " qui a fêté ses dix ans en ce mois de juin.

Gojira a démontré, si c’était encore nécessaire, le grand professionnalisme dont ils sont capables, le tout avec humilité et une envie de partager ce qui est essentiel. Comme Joe Duplantier l’a justement souligné : " ce soir, on est là pour envoyer du bois ", promesse tenue !

Loading...
Loading...
Loading...

Sur le même sujet

Classic 21 Metal, la playlist du vendredi 2 septembre 2022

Classic 21 Metal

Chino Moreno de Deftones reprend Sepultura avec Gojira

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous