Décès d'Elizabeth II

"God save the King !": le roi Charles III à la rencontre de la foule devant Buckingham Palace à Londres

09 sept. 2022 à 16:17 - mise à jour 09 sept. 2022 à 16:55Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Africa Gordillo

C’était sa première apparition publique en tant que roi : Charles III est descendu de sa voiture devant le palais de Buckingham et, comme un présent à la foule, il a serré les mains de dizaines de personnes présentes. Ce moment n’était pas prévu dans le protocole, alors les gens n’ont pas caché leur joie, après avoir pleuré la reine Elizabeth II décédée jeudi. "We love you King Charles", a-t-on entendu. Des "hurray" ont résonné, des applaudissements aussi, sous un rayon de soleil. C’était un accueil chaleureux pour ce roi bien moins populaire que sa mère, qui était immensément aimée.

Le roi Charles III salue la foule à son arrivée au palais de Buckhingham, au lendemain du décès de la reine Elizabeth II, le 9 septembre 2022 à Londres
Le roi Charles III et la reine consort Camilla saluent la foule à leur arrivée au palais de Buckingham, le 9 septembre 2022 à Londres
Le roi Charles III et la reine consort Camilla quittent en voiture l'aéroport de Northolt, à l'ouest de Londres, pour rejoindre le palais de Buckhingham, au lendemain du décès de la reine Elizabeth II, le 9 septembre 2022

Charles III, vêtu d’un costume noir, a serré les mains de dizaines de personnes, qui avaient le sourire aux lèvres. Une femme lui a même lancé un "please !" avant de l’embrasser sur la joue. Certains ont entonné l’hymne national. "Thank you" a notamment semblé répondre le roi. Il a salué de la main ceux qui étaient un peu plus loin. Il a ainsi remonté sur plusieurs dizaines de mètres la foule massée derrière des barrières. Les images filmées par hélicoptère montrent les milliers de personnes rassemblées devant Buckingham pour vivre au plus près ce moment historique.

Avec son épouse Camilla, vêtue d’une robe noire, il a regardé les centaines de bouquets de fleurs déposés depuis jeudi devant les grilles du palais. Et pour la première fois en tant que roi, il a passé les grilles de Buckingham, marchant côte à côte avec la reine consort dans la cour avant de pénétrer dans l’imposante bâtisse.

"Nous devons l’aimer"

"J’ai vu le haut de sa tête. Je ne m’y attendais pas. Je venais juste déposer des fleurs", a dit à l’AFP Apophia Othieno, enseignante à l’université, souriante. "C’était bien de voir Charles, notre futur roi, et Camilla aussi. C’était excitant. C’est probablement une chance unique dans une vie".

Stephen Johnson, un bénévole auprès des sans-abri, se trouvait près des grilles de Buckingham, avec l’Union Jack et une photo de la reine. Ce Londonien de 56 ans s’est dit "ému et craintif". "Je me sens comme quand Diana (première épouse de Charles et mère des Princes William et Harry) est morte. Je suis toujours en train de me faire une idée sur le roi Charles III".

"Il sera probablement couronné l’année prochaine à 74 ans. Dans 10 ou 20 ans, nous pourrions finir par avoir un autre couronnement", a-t-il relevé. "C’est notre roi maintenant, nous devons l’aimer mais les souvenirs de Diana sont frais. Pas plus tard que le mois dernier, nous avons célébré le 25e anniversaire de son décès".

Au JT de 19h30 :

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous