Giro - Cyclisme

Giro : Pour Remco, Egan et les autres, les choses sérieuses arrivent

Egan Bernal a pris les commandes du Giro mais Remco Evenepoel reste en embuscade

© Luca Bettini / AFP

18 mai 2021 à 11:40Temps de lecture4 min
Par Laurent Bruwier

Dire que le Giro commence enfin ce mercredi avec l’étape des strade bianche qui emmène le peloton à Montalcino serait un sérieux manque de respect vis-à-vis du peloton qui s’est farci une météo plus automnale que printanière depuis le départ de Turin rendant cette première partie de la course éprouvante. Et pourtant ce n’est rien par rapport à ce qui pointe à l’horizon. Au loin se dressent les sommets mythiques qui ont écrit la légende rose, un programme tout aussi alléchant pour le spectateur qu’il peut être effrayant pour un sprinter.

Il reste exactement 11 jours de course, dont plus de la moitié en montagne, pour être précis, on ajoutera en haute montagne. Zoncolan, Podroi, Sega di Ala, San Bernardino, ou Splugenpass, au total le peloton de ce 104e Giro d’Italia doit encore escalader plus de 173 kilomètres de cols avant de rejoindre Milan. Certains sprinters hésiteront sans doute à continuer au-delà de Montalcino préférant se retirer avec le sentiment du devoir accompli sans hypothéquer la suite de leur saison. Pour les autres, que la fête commence dans la joie et l’allégresse.

Bernal, Yates et… Evenepoel, la partie de poker va débuter

Les petites explications taquines entre leaders sont terminées. Désormais la grande bataille peut se dérouler. Un affrontement qui ira crescendo avec cette ritournelle connue mais toujours d’actualité, on ne gagnera pas la course avant le dernier chrono à Milan, mais on peut la perdre à chaque instant en commençant par cette 11e étape entre Perugia et Montalcino. 35 kilomètres de chemin agricole qu’Egan Bernal a reconnu en mode course le 6 mars dernier en se classant 3e des Strade Bianche.

Bernal, Evenepoel, Yates, les gros bras vont s'expliquer sur ce Giro

La réponse d’Evenepoel est venue d’un message sur ses RS " La vita è bella ". Quatre jours avant le départ, le leader de la formation Deceuninck est allé reconnaître le parcours. C’est un signe qui ne trompe pas. Evenepoel a ce Giro dans la tête même s’il s’est plu à déclarer ci et là qu’il prendrait la course au jour le jour. Sa réaction dimanche pour revenir derrière Bernal sur les centaines de mètres de terre de Rocca di Cambio après avoir été gêné dans le tunnel en est un autre. Remco est serein et l’équipe Deceuninck – Quickstep plus déterminée que jamais. La partie de poker a débuté. " Remco est vraiment bien, nous confie un témoin du peloton, il est calme, affûté et on peut remarquer à son coup de pédale qu’il n’est pas dans le dur ".

La fin de semaine qui arrive sera riche en enseignements. Jeudi au départ de Siena, les coureurs avaleront le Passo della consuma, le Passo della Colla et le Passo del Carnaio. Le ton est donné. Un anti pasti car au regard de ce qui suit, on ne peut pas parler d’entrée. Samedi ce sera le terrible Zoncolan et ses trois derniers kilomètres à 13% de moyenne avant l’étape de Cortina d’Ampezzo lundi où les coureurs tutoieront les nuages à plus de 2000 mètres d’altitude en sautant du Ferdoia au Giau en passant par le Pordoi, toit du Giro avant une plongée de 18 kilomètres vers la station italienne. Un terrain de jeu plus que favorable au Colombien, on saura lundi soir si Remco Evenepoel est toujours capable d’inquiéter Egan Bernal. Le leader des Grenadiers a pris la course en main depuis dimanche, le maillot rose et la pression qui l’accompagnent. Evidemment, ce n’est pas comparable à la pression qui repose sur les épaules du leader du Tour de France en juillet mais malgré tout, les heures épargnées à éviter les obligations protocolaires pèseront peut-être au décompte final. Aujourd’hui, Remco se bat pour grappiller des secondes de bonif mais finalement son plus beau coup est peut-être d’avoir fait passer Bernal devant lui pour entamer les deux dernières semaines.

Remco Evenepoel et sa garde sur le Giro
Remco Evenepoel et sa garde sur le Giro © AFP or Licensors

Suivre la voie de Tadej Pogacar

En enfilant le maillot jaune qu’au soir de l’avant-dernière étape, Tadej Pogacar a peut-être montré la voie à suivre. Son équipe sur le Tour 2020 n’était pas en mesure de contrôler la course, il a donc tout misé sur le dernier chrono en limitant la casse derrière un Roglic peut-être un rien présomptueux au sein d’une formation Jumbo qui s’est laissée endormir par les flatteries sur sa supériorité et sa puissance.

Ineos a l’habitude de la gestion et de la victoire dans les grands tours, il y a fort à parier qu’ils ne commettront pas la même erreur que Maassen et ses hommes. Si l’occasion se présente, Bernal essayera d’assommer le Giro, ça ne fait pas l’ombre d’un doute, d’autant que les incertitudes planant autour d’Evenepoel n’ont pas trouvé réponses. Quid de sa capacité à franchir la haute montagne ? Quid de son aptitude à récupérer après plusieurs semaines d’effort ? Le staff a peut-être un peu plus d’informations grâce aux data mais de l’extérieur, on a tout au plus la confirmation de ce qu’on avait déjà lu entre les lignes. Ce Giro n’est pas une simple préparation pour les Jeux de Tokyo, c’est bien plus que ça. Le rose un réel objectif et chaque jour qui passera désormais devrait en apporter la preuve, mais à l’instar de Pogacar, Evenepoel ne devra pas se montrer trop pressé de se parer de la tunique de leader. Le scénario idéal pour lui reste celui qu’a dû imaginer secrètement Patrick Lefevere, rester au contact de Bernal jusqu’au dimanche 30 mai au matin.

Evenepoel arrivera alors sur son terrain de prédilection. 30,3 kilomètres, seul, contre la montre, un effort qui s’il n’arrivait pas après 3 semaines dantesques, permettrait au leader Deceuninck QuickStep de reprendre le temps concédé. A Turin lors de la première étape, Evenepoel avait distancé Bernal de 20 secondes sur 8 kilomètres.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous