RTBFPasser au contenu
Rechercher

Giro - Cyclisme

Giro : Caruso s’impose en solitaire, Bernal tout proche de la victoire finale

Damiano Caruso s’impose en solitaire sur la dernière étape en ligne de ce Giro.
28 mai 2021 à 23:00 - mise à jour 29 mai 2021 à 16:18Temps de lecture2 min
Par Jérôme Jordens

Damiano Caruso s’impose en solitaire au sommet de l’Alpe Motta et s’adjuge la plus belle victoire de sa carrière. Deuxième au général, l’Italien reprend 25 secondes sur un Bernal qui augmente son avantage sur tous ses autres rivaux.

La dernière étape en ligne de ce Giro présente un parcours qui peut encore bouleverser le classement général avant le chrono de dimanche qui livrera l’ultime verdict. Trois ascensions sont au programme avec le Passo San Bernardino, le Passo dello Spluga la montée finale de l’Alpe Motta.

Des Belges offensifs

Le sprint intermédiaire placé en début d’étape empêche l’échappée de se former. Il faut donc attendre de l’avoir passé pour qu’un groupe de neuf coureurs prenne finalement le large avec les Belges De Bondt et Vervaeke. Ils sont accompagnés de Pellaud, Visconti, Grosschartner, Albanese, Van Der Hoorn, Jorgenson et Denz.

Deceuninck – Quick-Step et BikeExchange tentent de placer un coureur dans l’échappée mais n’y parviennent pas. Le bon coup est parti voit son avance monter jusqu’à cinq minutes à une centaine de kilomètres de l’arrivée.

Mais le peloton augmente petit à petit le rythme et dans la descente du Passo San Bernardino, Caruso et Bardet prennent des risques avec des équipiers et prennent de l’avance sur le groupe maillot rose.

Caruso et Bardet anticipent

Le deuxième et le sixième du général font rouler leurs équipiers dans la montée du Passo dello Spluga et l’écart monte jusqu’à 45 secondes. La tête de course est reprise et des neufs premiers échappés, seuls Vervaeke et Grosschartner parviennent à suivre le rythme. Mais les deux doivent tout de même lâcher prise et ils ne sont plus que quatre au sommet : Caruso et Bardet sont tous les deux accompagnés d’un équipier, Bilbao pour l’Italien et Storer pour le Français.

Les quatre coureurs entament la montée finale avec 40 secondes d’avance sur le groupe maillot rose. Mais les équipiers ne peuvent aider que l’espace de quelques kilomètres et à un peu plus de cinq kilomètres de l’arrivée, il ne reste plus que Caruso et Bardet. Martinez gère le tempo pour Bernal dans le groupe maillot rose et à 3,5km de l’arrivée il ne reste que Yates, Vlasov et Almeida dans la roue des Colombiens d’INEOS Grenadiers.

Caruso en homme fort

L’écart baisse sous l’impulsion de Martinez et Caruso et Bardet ne comptent plus que 20 secondes à 2km de l’arrivée. C’est un duel homme contre homme entre Caruso et Martinez puisque Bardet se contente de rester dans la roue de l’Italien pour tenter de remporter l’étape. Mais à 2km de l’arrivée, le Français lâche prise et Caruso s’envole seul.

Dans le groupe maillot rose, Vlasov puis Yates doivent laisser filer Bernal, toujours solidement accroché dans la roue de Martinez. Seul le Portugais Almeida parvient à rester dans le sillage des Colombiens mais doit finalement décrocher alors qu’ils approchent du dernier kilomètre.

Romain Bardet sera également repris par les deux coureurs d’INEOS Grenadiers. Mais Caruso ne lâche rien et parvient à conserver son avantage sur Bernal pour s’imposer en solitaire et s’offrir la plus belle victoire de sa carrière à 33 ans, seulement sa troisième chez les professionnels. Bernal termine deuxième à 24 secondes et reprend du temps sur tous ses autres rivaux. Martinez finit troisième à 35 secondes avec dans sa roue, Bardet. Simon Yates arrive, lui, sixième à 51 secondes du vainqueur.

Bernal conserve son maillot rose avec 1 minute 59 d’avance sur Caruso et Yates est troisième avec 3 minutes 23 de retard.

Loading...

LE LIVE COMMENTÉ

Loading...
Loading...

Articles recommandés pour vous