RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Giro 2022 : Hindley vainqueur au sommet du Blockhaus devant Bardet et Carapaz, Lopez conserve son maillot

Victoire de Jai Hindley au sommet du Blockhaus
15 mai 2022 à 07:001 min
Par Giovanni Zidda

L'Australien Jai Hindley est sorti vainqueur d'une très belle bataille en montagne au sommet du Blockhaus dimanche lors de la 9e étape du Giro 2022 qui observera sa deuxième journée de repos lundi. Le coureur de l'équipe Bora-Hansgrohe a devancé de quelques centimètres un excellent Romain Bardet et un très solide Richard Carapaz

Mikel Landa et Joao Almeida terminent dans le même temps et complètent le Top 5 devant un admirable Domenico Pozzovivo, 6e à 3 secondes.

Il s'agit de la 7e victoire de la carrière d'Hindley, deux ans après son succès sur la 18e étape du Giro 2020. Un véritable soulagement pour le talentueux coureur de 26 ans, incapable de briller sur un vélo depuis sa 2e place au classement général du Tour d'Italie en 2020. 

L'Espagnol Juan Pedro Lopez a souffert sur cette ultime ascension des Abruzzes (NDLR :13,9 km à 8,4% et ses nombreux passages au-delà des 10%). Il a pris la 15e place à 1:46 mais a réussi à conserver son maillot rose pour 12 secondes sur Joao Almeida et 14 sur Romain Bardet.

Loading...

Carapaz, Bardet et Landa les plus forts en montagne, sale journée pour Yates

Sur cette étape qui présentait 5 ascensions, le peloton a préféré attendre la montée décisive du Blockhaus pour lancer la première bagarre en montagne de ce Giro. Avant cela, les hommes du général avaient laissé faire une échappée matinale de 9 coureurs dont l'Italien Diego Rosa a profité pour collectionner les points au classement des grimpeurs et s'emparer du maillot bleu. 

Alors que l'Erythréen Natnael Tesfatsion terminait dans le décor en faisant un tout droit, le peloton était emmené par l'équipe Ineos. De quoi fatiguer les organismes dans l'exigeant Passo Lanciano avant d'aborder le Blockhaus.

Un col qui immédiatement fait des dégâts. Dès les premiers kilomètres de montée, Simon Yates était décramponné, au même titre que Giulio Ciccone.

Quelques hectomètres plus loin, c'était au tour de Hugh Carthy et Pello Bilbao (victime d'une chute en début d'étape) de lâcher prise.

A 8km du terme, Joao Almeida montrait des signes de faiblesse alors que les équipes Ineos et Bahrain s'alternait pour mener le tempo. Le Portugais perdait quelques mètres mais tenait bon... au contraire du maillot rose Lopez, retardé par un accrochage et incapable de recoller au groupe de tête.

Têtu, Almeida résistait alors que le groupe de tête perdait des unités au fur et à mesure. Il fallait attendre les 5 derniers kilomètres pour voir une première attaque. Celle de Richard Carapaz. Seuls Romain Bardet et Mikel Landa étaient capables de suivre alors qu'un groupe de 4 (Nibali, Hindley, Almeida et Pozzovivo) se lançait à leur poursuite.

A l'exception du Sicilien, ces hommes finissaient par recoller à 2 km du but. Les 6 coureurs ont donc fini par se disputer la victoire au sprint, là où Hindley s'est montré le plus véloce.

Loading...

Sur le même sujet

14 mai 2022 à 15:31
1 min
13 mai 2022 à 15:09
1 min

Articles recommandés pour vous