RTBFPasser au contenu
Rechercher

Giro - Cyclisme

Giro 2022 : Ciccone émerge de l’échappée à Cogne et sauve son Giro, Carapaz reste en rose

Giulio Ciccone vainqueur à Cogne
21 mai 2022 à 23:00 - mise à jour 22 mai 2022 à 15:11Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

Giulio Ciccone a sauvé son Giro 2022 ce dimanche en décrochant la 15e étape entre Rivarolo Canavese et Cogne (178 km). Largué au classement général (NDLR : 23 minutes de retard) dont il avait fait son objectif avant le départ, l’Italien de l’équipe Trek-Segafredo a profité du bon de sortie accordé par le peloton pour décrocher sa 3e victoire d’étape sur les routes du Giro après celles de 2016 et 2019.

Derrière lui, cette première étape dans les Alpes a accouché d’une souris alors que les coureurs étaient amenés à franchir trois cols dans les 80 derniers kilomètres de l’étape : Pila (12,2km à 6,9%), Verrogne (13,9 km à 7,1%) et Cogne (22,2 km à 4,3%). Epargné par les attaques de ses adversaires, Richard Carapaz – qui avait chuté sans conséquence en début d’étape – commencera donc la troisième semaine de ce Giro avec le maillot rose sur ses épaules.

Loading...

Mathieu van der Poel offensif sur tous les terrains, Ciccone intouchable dans l’échappée

Le peloton a laissé faire les échappés en début d’étape. Vingt-cinq coureurs se sont ainsi isolés à l’avant. Parmi eux, le Belge Dries De Bondt, son équipier Mathieu Mathieu van der Poel, Giulio Ciccone, Thymen Arensman, Hugh Carthy ou encore Bauke Mollema.

Ce groupe a commencé à perdre des coureurs dans la première ascension du jour vers Pila. Au sommet de celle-ci, un Mathieu van der Poel offensif sur tous les terrains est parvenu à s’isoler en compagnie de ses compatriotes Koen Bouwman et Martijn Tusveld.

Les trois hommes ont ainsi abordé l’ascension de Verrogne avec une marge intéressante sur leurs poursuivants. Un écart qui a rapidement fondu sous l’impulsion de Giulio Ciccone. L’Italien de 27 ans a repris puis déposé les fuyards à 47 km de l’arrivée.

Accompagné dans son effort par Hugh Carthy, Santiago Buitrago et Antonio Pedrero, l’ancien porteur du maillot jaune au Tour de France a progressivement lâché tout le monde dans l’ascension vers Cogne. Dernier à lui résister, Hugh Carthy a lâché prise à 18 km de l’arrivée.

Ciccone s’est donc présenté en solitaire au sommet pour décrocher son 7e succès professionnel, le premier depuis deux ans et demi.

Derrière lui, le Colombien Santiago Buitrago a finalement pris la deuxième place alors que l’Espagnol Antonio Pedrero complète le podium.

Guillaume Martin seul audacieux parmi les favoris, le Français réintègre le top 10

Ereintés par la spectaculaire étape de samedi à Turin, les favoris de ce Giro se sont tenus à carreau pour cette dernière étape de la deuxième semaine. L’équipe Ineos de Richard Carapaz a roulé au train dans les Cols de Pila et de Verrogne. Aucun dégât à signaler même si l’équipe UAE Emirates de Joao Almeida avait tenté de hausser le rythme pendant quelques hectomètres.

Seul Guillaume Martin 12e du général à près de 10 minutes de Carapaz a osé attaquer dans Verrogne. Le Français a été récompensé de son effort. Il a franchi la ligne avec 6 : 06 de retard sur Ciccone et a récupéré 1 : 42 sur le peloton. Il réintègre donc le top 10.

Au classement général, Carapaz compte toujours 7 secondes d'avance su Jai Hindey et 30 sur Joao Almeida.

Lundi, le peloton observera son 3e et dernier jour de repos avant une dernière semaine qui s'annonce très difficile. Mardi, la 16e étape reliera Salo à Aprica sur 202 km. Une des étapes les plus exigeantes de ce Giro avec le Goletto di Cadino (19 km à 6,2%), le terrible Passo del Mortirolo (12,7 km à 7,7%), Teglio (5,1 km à 8,7%) et le Valico di Santa Cristina (12,7km à 8,1%).

Loading...

Sur le même sujet

Giro 2022 : Simon Yates s'impose sur la 14e étape, Richard Carapaz nouveau leader

Giro - Cyclisme

Giro : Abandon de Tom Dumoulin dans la 14e étape

Giro - Cyclisme

Articles recommandés pour vous