RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

"Girls and boys" : Le récit flamboyant d’une descente aux enfers

"Girls and boys" : Le récit flamboyant d’une descente aux enfers

Portés avec justesse par France Bastoen, les mots de Dennis Kelly nous emportent dans la violence d’un fait divers. En maître du suspense, l’auteur britannique éclaire les côtés les plus sombres de l’âme humaine. " Girls and boys " est présenté jusqu’au 26 février aux Théâtre des Martyrs à Bruxelles.

Acteur, scénariste et dramaturge britannique, Dennis Kelly n’a pas son pareil pour mettre en lumière la noirceur du quotidien. Chacune de ses pièces a un effet magnétique. Dennis Kelly joue avec les nerfs de ses lecteurs, les envoie sur de fausses pistes et jongle avec leurs certitudes. " Girls and boys " est un thriller psychologique haletant, à travers lequel un personnage abîmé se raconte et nous emporte dans la violence d’un évènement sordide.

La force du témoignage

Assise sur une chaise blanche, dans un coin de la salle, une femme choisit de se raconter. Elle commence par évoquer avec humour, les moments déterminants de sa vie. Elle se souvient de sa première rencontre avec l’homme qu’elle a choisi d’épouser. Elle se rappelle ensuite, de son premier entretien d’embauche et de sa réussite professionnelle.

Pourtant les silences sont lourds et pesants. Le texte, dans ses interstices, laisse entrevoir un personnage abîmé et au bord du gouffre. Quand les souvenirs de ses enfants resurgissent, le public comprend qu’un drame s’est joué. Seule sur le plateau, l’actrice belge France Bastoen endosse le rôle d’un personnage complexe, entier et qui se révèle au fil du spectacle.

" Dennis Kelly parle d’un fait divers, d’une situation extrême, mais il veut aussi parler de la vie et de la noirceur quotidienne. Moi je pense que ce personnage réunit tous les soirs, des gens pour pouvoir passer au-dessus de ce qu’il a vécu. C’est un hymne au théâtre et aux arts vivants. "

France Bastoen au micro de François Caudron.

Entretien avec France Bastoen

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dennis Kelly a ce don pour éclairer les côtés les plus sombres de l’humanité. Jusqu’aux dernières minutes de la représentation, personne n’est en mesure de dire ce qu’il s’est réellement passé. Coup de chapeau à France Bastoen qui nous emporte dans le drame. On en sort secoué.

La mise en scène est signée Jean-Baptiste Delcourt. Le spectacle " Girls and Boys " est présenté jusqu’au 26 février au Théâtre des Martyrs.

Loading...

Sur le même sujet

11 févr. 2022 à 11:20
2 min

Articles recommandés pour vous