RTBFPasser au contenu

Jupiler Pro League

Gilles Dewaele, le nouveau back droit du Standard : " Petit, je regardais le Standard de Defour et Witsel et je rêvais de jouer ici "

Gilles Dewaele, le nouveau back droit du Standard : " Petit, je regardais le Standard de Defour et Witsel et je rêvais de jouer ici "

C’est l’une des transfuges hivernaux du Standard de Luka Elsner : Gilles Dewaele (ex-Courtrai) a fait part, devant la presse, de ce qui lui a fait choisir Sclessin… malgré la crise sportive du Matricule 16.

N’y voyez… pas le fruit du hasard : la signature de Gilles Dewaele à Liège est le fruit de plusieurs paramètres, conjuguant le profil du joueur, les possibilités financières de Sclessin et, bien sûr, la présence de Luka Elsner sur le banc principautaire.

Je suis toujours resté en lien avec mon ancien coach à Courtrai, mais les premiers contacts ont été établis avec mon agent " explique le nouveau back droit… rasé de près de Sclessin. " Ce n’est qu’ensuite que j’ai parlé avec Luka Elsner. J’ai l’avantage évidemment de connaître ses principes de jeu et le contenu de ses entraînements : il ne me reste qu’à parfaire mes automatismes avec mes équipiers, mais tout cela accélère mon intégration. Malgré son classement actuel, le Standard reste un grand club de Belgique et je n’ai pas hésité une seule seconde quand mon agent m’a parlé de la possibilité de signer ici. C’était un choix facile en venant de Courtrai : rien que du point de vue des infrastructures, on est dans un autre monde ici… Pour moi, c’était le moment idéal de progresser dans ma carrière en faisant un pas vers le haut. Si j’ai parlé à Selemani pour qu’il me rejoigne ici ? (NDLA : la rumeur est persistante depuis qu’Elsner a rejoint Sclessin…) Non, je ne lui ai pas parlé… Faïz est un très bon joueur et s’il vient, je serai très content. Mais il a beaucoup d’offres et c’est à lui de prendre ses décisions… "

Gilles Dewaele, le nouveau back droit du Standard : " Petit, je regardais le Standard de Defour et Witsel et je rêvais de jouer ici "
Gilles Dewaele, le nouveau back droit du Standard : " Petit, je regardais le Standard de Defour et Witsel et je rêvais de jouer ici " © Tous droits réservés

Pour le Brugeois, parler du Standard, c’est comme réveiller une Madeleine de Proust

Quand j’étais petit, je regardais le Standard champion de 2008 et 2009 avec Steven Defour et Axel Witsel… et je rêvais de porter ce maillot un jour. Après, j’ai encore suivi le Standard de Laurent Ciman et Jelle Van Damme. C’est un club qui correspond à mes valeurs et à mon profil : des qualités mentales, de l’engagement, de grandes courses, etc. C’est ma force de courir vite et longtemps : je suis un guerrier comme Jelle Van Damme l’était à l’époque ici. Le coach m’a d’ailleurs donné pour mission de ramener de la mentalité et de l’agressivité dans l’équipe. Le club n’est pas à sa place au classement et je suis convaincu qu’on va vite remonter les marches : la qualité est présente dans ce noyau, il manque juste de la confiance. La pression est permanente ici mais moi, je n’ai pas peur car j’aime les gros challenges. On doit gagner des matches et c’est comme ça qu’on va reconquérir l’amour des fans ! "

" Sortir de ma zone de confort… "

Recruté à Courtrai pour compenser le départ d’Hugo Siquet à Fribourg, Dewaele a tout de suite été lancé dans le grand bain vu l’absence de Collins Fai (CAN).

C’est sans doute un avantage… mais j’ai aussi besoin de concurrence pour progresser et devenir meilleur. A Courtrai, j’étais un peu dans ma zone de confort et je voulais me jauger plus haut. Quant à Siquet, c’est un très, très bon joueur et il méritait pleinement son statut auprès des supporters. Mais moi je suis Gilles Dewaele ! J’ai mon profil et mes qualités… mais j’espère que les fans m’aimeront autant qu’Hugo ! (clin d’œil) Pour ma première sortie, à Anderlecht, j’ai fait un match… normal, ni bon, ni mauvais. Mais je ne suis jamais content de moi, donc je vais faire mieux ! A Bruxelles, on a lutté avec nos moyens actuels… et en d’autres temps, on aurait sans doute perdu ce match : n’oubliez pas qu’Anderlecht est sans doute la meilleure équipe actuelle en terme de forme ! J’ai senti en arrivant ici que les 3 défaites avant la trêve avaient fait très mal et que l’équipe était fragile… Mais le break a fait du bien et on a pu travailler nos manquements pendant le stage. "

Gilles Dewaele lors du récent Clasico
Gilles Dewaele lors du récent Clasico © Tous droits réservés

Né à Knokke, formé au Cercle de Bruges, Dewaele croise le fer ce dimanche après-midi… avec le Club Bruges !

Ca m’évoque un très, très bon souvenir : lors de ma première saison professionnelle, on avait battu le Club lors du derby brugeois ! Et ce sera l’ambition dimanche : on est le Standard… et on doit le montrer ! Tout le monde doit avoir peur de venir jouer à Sclessin… même si c’est vrai que sans nos supporters, avec ces huis clos, ce n’est pas la même chose. Mais pas question de s’adapter au Club : on jouera sur nos qualités ! "

Articles recommandés pour vous