RTBFPasser au contenu

Luxembourg Matin

Gesves : après un cancer, une jeune femme ouvre son centre d’onco-esthétique

Lara Luburic dans son centre d'onco-esthétique à Gesves
29 oct. 2021 à 12:321 min
Par Cathy Massart

Elle s'appelle Lara Luburic, depuis le début du mois d’octobre elle a ouvert à Gesves un centre d’onco-esthétique appelé " Lara Vie ". Dans ce centre, Lara propose des soins pour des personnes atteintes d’un cancer ou qui ont souffert de cette maladie. Elle prodigue des massages adaptés, des soins du visage après avoir pris toutes les précautions requises. Elle donne des conseils de maquillage aux personnes qui ont perdu leurs sourcils ou leurs cils pour pouvoir camoufler cette perte. Dans son centre, elle vend également des perruques et des foulards après une chimiothérapie. Lorsque les personnes souffrantes ne désirent pas se déplacer, Lara leur rend visite à domicile pour leur proposer l’ensemble de ses services.

Secrétaire pendant 20 ans, aujourd’hui esthéticienne sociale

Á la base, Lara a une formation de secrétaire et elle a exercé ce métier durant de nombreuses années. Il y a 7 ans, on lui découvre un cancer ce qui va changer sa vie professionnelle.

Lara Luburic : "Lors des traitements et surtout lors de la chimio, j’ai découvert ce qu’est le métier d’esthéticienne sociale, d’onco-esthéticienne. Après mes traitements, j’ai décidé de rendre ce que l’on m’a donné durant mes soins. Tout ce soutien, les conseils et les présences des onco-esthéticiennes qui ont un rôle énorme pendant la maladie. J’ai suivi des études d’esthétique ainsi que des formations et des stages".

De l’empathie à la confiance

"Le fait que je sois passée par la maladie, rassure les personnes que je rencontre dans mon centre, explique Lara Luburic. Il n’y a rien à faire, il faut être passée par cette maladie pour comprendre ce que les autres traversent. Donc, quand on se pose des questions, on aime bien comparer et savoir si la personne qui est passée par là a ressenti tel ou tel symptôme. Chaque personne vit la maladie différemment et réagit autrement au traitement mais c’est toujours rassurant de pouvoir échanger avec une personne qui a connu la même chose".

Loading...

Sur le même sujet

15 oct. 2021 à 11:10
2 min
28 oct. 2020 à 07:00
1 min

Articles recommandés pour vous