RTBFPasser au contenu

Le Beau Vélo de Ravel

Gerpinnes : les marcheurs de l’Entre-Sambre-et-Meuse et l’histoire de la Sainte Rolende

Gerpinnes : les marcheurs de l’Entre-Sambre-et-Meuse et l’histoire de la Sainte Rolende
16 juin 2021 à 11:303 min
Par Véronique Descamps

C’est à de nombreuses reprises qu’Adrien Joveneau a parcouru Charleroi et sa région à l’occasion du Beau Vélo de Ravel (Gilly, Chatelet, Les lacs de l’Eau d’Heure, l’Abbaye d’Aulne…). Quand vous êtes à Charleroi, pourquoi ne pas pousser une petite pointe jusque Gerpinnes.

Adrien a toujours apprécié la grande gentillesse des Carolos, leur accueil si chaleureux et l’attachement qu’ils portent aux traditions et au folklore du beau pays de Charleroi et de ses environs.


► A lire aussi : Balade à Châtelet : entre beauté des vestiges de son passé industriel et richesse de sa faune et de sa flore


 

Gerpinnes et les marcheurs de la Sainte Rolende

Aujourd’hui nous porterons notre attention sur Gerpinnes et les marcheurs de la Sainte Rolende (et non, il n’y a pas de coquille dans le prénom de Rolende, et pas Rolande). Le lundi de la Pentecôte, ils sont plus ou moins 3300 marcheurs à rendre hommage à cette princesse lombarde de légende, fille du roi de Gaule, Didier, ayant fui son palais pour ne pas se marier avec le fils du roi d’Ecosse. Elle erra bien longtemps et c’est en atteignant le château de Villers-Poterie, dépendance carolorégienne de Gerpinnes, qu’elle mourut épuisée vers 774. Elle ne voulait appartenir qu’à Dieu et cela lui fut fatal.

Un mausolée fut érigé et on ramena sa dépouille à Gerpinnes. Selon les dires, c’est depuis ce moment que son tombeau devint célèbre par les miracles relatés, dans un manuscrit latin, traduit au XVIIe siècle, du curé de Gerpinnes, Crespin Paradis.

Cette légende traversa les siècles, et ces reliques conservées dans une châsse, depuis 1097, sont toujours vénérées actuellement. Cette châsse de cuivre et d’argent, fût restaurée en 1399 et c’est en 1599 qu’elle prit sa forme actuelle, grâce au savoir-faire d’Henri Libert, orfèvre à Namur. Cette châsse de style renaissance fait partie des plus belles pièces d’orfèvrerie du XVe et XVIe siècle.

Le soir du dimanche de Pentecôte, vers 22 heures, on mobilise les hommes de tous âges ainsi que des enfants. C’est le lundi de Pentecôte qu’une procession lui est consacrée. La foule est immense malgré l’heure plus que matinale. C’est après la célébration d’une messe à 3 heures du matin, que la procession se met en branle pour traverser 10 villages ayant fait partie de l’ancienne paroisse, parcourant près de 35 kilomètres. Les marcheurs du "tour Sainte Rolende" ne rentreront qu’à 20 heures à Gerpinnes.

Cette procession est mi religieux et mi profane. C’est la fusion entre le sacré et la fête populaire.

Ce pèlerinage et la marche Sainte-Rolende sont reconnus Chefs-d’œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité depuis le début décembre 2012.

Les différents folklores sont le reflet des traditions et des cultures des différentes régions de notre joli petit pays.

Loading...

Et pourquoi pas des marcheuses à la Sainte Rolende ?

Pourtant cela pose question…

Une question simple mais dont la réponse risque fort de me défriser le chignon : où sont les femmes dans ces différentes manifestations folkloriques ?

Où sont-elles chez les marcheurs de Gerpinnes et plus largement chez les marcheurs de l’Entre-Sambre-et-Meuse dont l’héritage patriarcal imprègne toujours cette tradition folklorique !

Parmi les 42 activités reconnues Patrimoine immatériel pour les régions Wallonie-Bruxelles, 22 excluent les femmes.

Pourquoi les femmes ne seraient pas présentées elles aussi en personnage héroïque ou conquérant ?

Dans les marches de l’entre-Sambre et Meuse, certaines compagnies ont accepté les femmes dans un rôle de cantinière, infirmière ou vivandière ce qui montre une réelle volonté d’intégrer les femmes dans le folklore régional.

La mixité pointe très légèrement le bout de son nez, mais ce n’est que le temps, qui peut-être un jour, mettra tout le monde d’accord… C’est de folklore dont on parle et pas de reconstitution historique.

Au fait messieurs les marcheurs, Sainte Rolende décédée d’épuisement en 774, ne fuyait-elle pas le patriarcat ?

Sur le même sujet

03 juin 2021 à 09:25
5 min
19 avr. 2021 à 15:31
1 min

Articles recommandés pour vous