Roland Garros - Tennis

Germain Gigounon : "David Goffin est en train de reprendre conscience que tout est possible"

Germain Gigounon, l’entraîneur de David Goffin

David Goffin va tenter, ce vendredi, de battre le treizième joueur du monde, le Polonais Hubert Hurkacz, et de se qualifier pour les huitièmes de finale de Roland-Garros. C’est avec Germain Gigounon qu’il prépare cette rencontre. Son ami, et coach depuis un an et demi, s’est confié à la presse belge, avant ce rendez-vous important. Le premier à ce niveau, en Grand Chelem, depuis qu’ils travaillent ensemble…

Germain, on devine souvent très bien si un joueur va bien ou pas, rien qu’en voyant son attitude sur le court. L’attitude de David montre qu’il va bien…

Oui, il est très bien dans ce tournoi, et il est très bien depuis un moment. Son attitude est ce qui me fait le plus plaisir. Il est combatif, il a le regard conquérant, il s’encourage, il montre qu’il a envie. C’est vraiment chouette à voir. Il se sent mieux depuis un petit moment. Il a fait de gros efforts quand c’était plus compliqué, et il mérite vraiment ce qui est en train de lui arriver. Il faut continuer, calmement, mais avec la même énergie.

Parmi toutes ses qualités, il y a sans aucun doute le courage. La période plus compliquée a été longue, et il fallait du courage pour continuer à y croire et à se battre. Et pour ne pas écouter ceux qui n’y croyaient plus et prétendaient que c’était fini pour lui…

Il fallait énormément de courage. David est quelqu’un qui n’exprime pas toujours énormément ses sentiments, mais cela a été compliqué. Il a dû prendre sur lui, et toute l’équipe autour de lui était là pour l’aider. On avait confiance en lui, et il avait confiance en l’équipe. Ca l’a vraiment aidé, d’être soutenu à ce moment-là. Maintenant, il en profite, et il se fait plaisir sur le terrain.

A-t-il encore une marge de progression ? Est-il capable d’encore atteindre le niveau de 2017 par exemple ?

Oui, clairement. Mais cela vient au fil de petites étapes. Il est en train de les passer. Il revient petit à petit. Et il rejoue régulièrement contre les joueurs du top. Il en a déjà battus, et il en a déjà accrochés, comme Nadal à Madrid. Et je crois que là, il est vraiment en train de reprendre conscience et confiance que tout est possible.

David Goffin et Germain Gigounon

Il a gagné face à Hubert Hurkacz 7/6-7/6, il y a quelques semaines. Il l’a battu, c’est un point très positif. Mais il l’a battu difficilement, donc il sait à quel point il va encore devoir lutter…

C’était un super-combat, à Rome. C’était un match serré, au cours duquel il avait sauvé des balles de premier set. Dans la deuxième manche, il avait le break, et Hurkacz était revenu. Ils savent tous les deux que cela va de nouveau être un match très accroché. Mais en le battant récemment, David a peut-être pris un petit ascendant, avant d’entamer ce gros combat.

Sur une échelle de 1 à 10, du bonheur sur un court de tennis, où le situez-vous en ce moment, à Roland-Garros ?

C’est difficile à dire, mais il est haut. Quand on a traversé des moments compliqués, on savoure parfois encore plus. Peut-être qu’un troisième tour, pour lui, il y a quelques années, c’était "normal", ou simplement ce que l’on attendait de lui. Mais aujourd’hui, cela lui fait très très plaisir, même si on ne s’emballe pas.

Parce qu’il faut souligner à quel point ce que les Belges réussissent n’est pas "normal"…

Oui, on ne se rend pas toujours compte de tout ce qu’il a fait. Et quand cela a été plus compliqué, je pense que les gens en ont peut-être pris conscience. Et aujourd’hui, le fait de le revoir gagner et être heureux sur un terrain, cela fait plaisir à tout le monde.

Ecoutez Germain Gigounon...

Articles recommandés pour vous