RTBFPasser au contenu
Rechercher

RTBF TV

Gérard Depardieu, exceptionnel dans la peau de Christophe Colomb !

1492 : Christophe Colomb
07 mars 2019 à 13:50 - mise à jour 07 mars 2019 à 13:50Temps de lecture1 min
Par Nils Bächler

Roselyne Bosch (La Raffle) scénarise, Ridley Scott réalise et Gérard Depardieu s'exécute parfaitement en proposant un Christophe Colomb plein de sagesse, porteur de valeurs universelles et défenseur du droit de l'homme. De nombreuses scènes du film mettent ces éléments en avant mais la Reconquista possède également ses faces sombres... 

"La Conquête du Paradis"

Gérard Depardieu, exceptionnel dans la peau de Christophe Colomb !

Le titre original, "Conquest of Paradise", démontre bien l'ambition réelle du film (et celle de la filmographie de Riley Scott par la même occasion) : montrer l'innocence souillée par la corruption et le désir de pouvoir.

Le moment où la flotte espagnole amarre sur cette île inconnue est une scène riches en émotions. Christophe Colomb et son équipage touchent le sol après leur long périple en mer et découvrent un lieu paradisiaque sur la musique de Vangelis, apportant une note historique à l'évènement qui vient de se produire.

Quelques instants plus tard survient la rencontre avec les indiens durant laquelle Colomb dissuade ses camarades de prendre les armes au profit d'une entente non-violente.

Mais si cette rencontre et la relation qui s'établie entre les espagnoles et les indiens semblent trop belles pour être vraies, c'est parce que c'est le cas !

La première partie du film pose le décor et montre que la communion avec les indiens est l'option logique à entreprendre. Mais dans la seconde, Christophe Colomb va s'apercevoir qu'il n'est pas le seul à régir les règles sur ces nouvelles terres...

L'incarnation du mal

Gérard Depardieu, exceptionnel dans la peau de Christophe Colomb !

Ridley Scott a pour habitude de faire intervenir un antagoniste "aux traits d'ange" qu'on pourrait facilement associé à Lucifer au sein de ses films. Dans "1492 : Christophe Colomb", c'est l'acteur Michael Wincott qui l'interprète en se glissant dans la peau du noble Moxica. Ce dernier a pour objectif de détruire les plans de Colomb ainsi que sa vision de la "cité idéale".

Au fur et à mesure que l'intrigue se déroule, on se rend compte que Colomb éprouve haine et admiration pour Moxica et que finalement, il n'est que l'émanation du mal qui habite le protagoniste.

Derrière ses pensées, au départ "pures", Christophe Colomb recherchait tout de même l'or, la gloire, les titres ou encore l'imposition du christianisme aux indiens sans chercher à réellement les comprendre (ils ne cherchent pas à apprendre leur langue par exemple).

"1492 : Christophe Colomb" est à (re)découvrir dans "Classic Ciné, ce mercredi 13 mars à 21h10 sur La Trois.

Sur le même sujet

François Pignon, ce personnage mythique du cinéma français

Articles recommandés pour vous