Les Classiques - Cyclisme

Gérard Bulens élogieux après la victoire de Girmay : "On a là un diamant qui est déjà taillé"

27 mars 2022 à 16:53Temps de lecture2 min
Par Sylvain Rouquet

L’Erythréen Biniam Girmay a écrit l’histoire du cyclisme, dimanche, en remportant la 84e édition de Gand-Wevelgem devant le Français Christophe Laporte. Une victoire menée de main de maître par le coureur de 21 ans. Mais peut-il espérer avoir une place dans le cyclisme du futur, a-t-il le potentiel pour le faire ?

Notre consultant Gérard Bulens répond à la question posée par notre commentateur Rodrigo Beenkens. "On a découvert à Louvain (il prend la médaille d’argent au championnat du monde espoirs) les possibilités qu’il avait" explique Gérard Bulens. "Ici, on a vu déjà à l’E3 Harelbeeke qu’il avait des qualités sur les épreuves pavées, qu’il était costaud. Aujourd’hui, même s’il a été mis en difficulté sur les Plugstreets, il est resté calme et entouré par son équipe avant de revenir devant. Puis il a eu une vision du sprint qui est impressionnante. Il a surpris tout le monde et ne s’est pas écrasé alors que le vent était de face. Je pense qu’on a là un diamant qui est déjà taillé."
 

C’est une victoire pour son équipe, Intermarché – Wanty Gobert. Cela donne une bouffée d’air à l’équipe, qui se bat pour chaque point en World Tour afin de garder sa licence. "L’équipe gagne ici avec un jeune" analyse Gérard Bulens. "C’est un pied directement en Afrique, qui est encore relativement pauvre [en coureurs dans le World Tour] même si le vélo est important là-bas. Derrière la structure actuelle, il y a la volonté affichée de faire du cyclo-cross, de développer une structure féminine, de soutenir les clubs en Wallonie. Je pense qu’il y a un vrai projet. Jean-François Bourlart est en train de devenir le président du cyclisme wallon."

La course a été animée et l’on peut tirer certains enseignements la ligne d’arrivée franchie. "Les cartes sont un peu rebattues" affirme notre consultant. "On savait quels coureurs étaient en forme vendredi. On avait une mauvaise impression de la forme de Greg Van Avermaet ou Mads Pedersen. Ils ont réagi aujourd’hui. On peut donc dire à une semaine du Tour des Flandres qu’ils devraient être bien présents dans la finale."
"Pour Pogacar et Van der Poel, difficile de dire quelque chose. Ils font leur rentrée mercredi" termine Gérard Bulens. "J’ai par contre un moins bon sentiment pour Tom Pidcock. Il a mal couru. Il était mal placé aujourd’hui. Du côté de l’équipe de Patrick Lefevere, ils sont visiblement dans une spirale négative. Il va y avoir du travail pour remettre du mouvement dans tout cela."

Articles recommandés pour vous