RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Georges Gilkinet : "S’il fallait prolonger les centrales nucléaires, c’est le gouvernement précédent qui aurait dû prendre les initiatives"

L'invité de Matin Première: Georges Gilkinet

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 févr. 2022 à 08:12Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck d'après l'Invité de Thomas Gadisseux

Une fois de plus, le dossier du nucléaire fait tanguer le gouvernement De Croo. Après le MR, c’est au tour de l’Open Vld du CD&V et de Vooruit de s’interroger quant à la fermeture des réacteurs en 2025. Entre hausse des prix et tensions entre la Russie et l’Ukraine, la conjoncture actuelle sème le doute.

Alors, Ecolo fait-il du dogmatisme sur cette sortie du nucléaire ? "Ecolo s’attache à la mise en œuvre de l’accord de gouvernement en matière énergétique qui est assez claire et qui dit qu’on doit garantir la sécurité d’approvisionnement et maintenir des prix accessibles en fonction de ce qui est dans nos mains", se défend le vice-Premier ministre fédéral Georges Gilkinet (Ecolo).

Le cafouillage politique

Mais si l’accord de gouvernement est "clair" selon le Vice Premier, la situation politique est loin de l’être. Et de plus en plus de voix sont en train de remettre en doute le plan A, autrement dit la fermeture de tous les réacteurs nucléaires en Belgique en 2025.

Vu la crise et l’instabilité géopolitique, certains estiment en effet que cette fermeture est inconsciente. Mais Georges Gilkinet n’en démord pas : "l’ensemble des organes qui conseillent le gouvernement fédéral – Elia, la Creg, le SPF Economie, des universitaires – confirment le bienfondé du scénario vers lequel nous avançons."

"Il n’y avait pas de politique énergétique depuis vingt ans en Belgique", insiste Georges Gilkinet. "Elle est inscrite dans l’accord de gouvernement et depuis le 1er octobre 2020 nous la mettons en œuvre avec Tinne Van der Straeten. Nous avançons vers ce modèle énergétique du futur."

S’il fallait prolonger les centrales nucléaire, c’est le gouvernement précédent qui aurait dû prendre les initiatives

Ecolo accepterait-il une prolongation de deux réacteurs nucléaires au-delà de 2025 ? Le Vice Premier insiste à nouveau sur l’accord de gouvernement. "Le 18 mars, nous vérifions que tout est en ordre sur la fourniture d’énergie pour l’hiver 2025 et si non nous étudions d’autres scénario. Je m’en tiens à cet accord de façon sereine."

Selon Georges Gilkinet, la question de la prolongation ne se pose donc pas. "S’il fallait prolonger les centrales nucléaire, c’est le gouvernement précédent qui aurait dû prendre les initiatives. Aujourd’hui, il y a une loi qui dit que l’on sort du nucléaire : les choses sont très claires"

D’après le Vice premier, la question est sérieuse, mais les choses sont limpides.

Le contexte géopolitique

Certes, Georges Gilkinet se dit inquiet concernant la situation en Russie, mais d’après lui, la fourniture énergétique de gaz russe ne représenterait que 4% des besoins belges.

"La Belgique dépend principalement de fourniture norvégienne et hollandaise", ajoute-t-il. "Et par ailleurs, tout ce que nous avons fait depuis la mise en place du gouvernement vise à tendre vers cette autonomie énergétique : le développement de l’éolien en mer du Nord, des échanges d’énergie éolienne avec la Norvège, le développement de système de batterie, etc."

"Nous ne sommes pas aveugles au besoin de fourniture énergétique", conclut-il.

La hausse des prix

En pleine crise énergétique, les citoyens s’inquiètent également pour leur portefeuille. Mais selon Georges Gilkinet, le problème n’est pas le type de fourniture d’énergie, mais notre dépendance aux marchés internationaux.

"L’objectif que nous devons viser pour protéger nos entreprises et nos citoyens de la hausse des prix, c’est l’autonomie énergétique. Et c’est ce à quoi nous travaillons puisque la meilleure des énergies, la moins chère, et au prix le plus stable, c’est l’énergie naturelle", conclut-il.

Sur le même sujet

De Sutter et Gilkinet veulent baisser les impôts des travailleurs aux revenus modestes

Belgique

Nucléaire : les Verts ratent la sortie

Belgique

Articles recommandés pour vous