RTBFPasser au contenu

Economie

Génération startup: Vox Collector, ou comment donner la parole aux salariés

Génération startup: Vox Collector, ou comment donner la parole aux salariés
24 nov. 2018 à 08:54 - mise à jour 24 nov. 2018 à 08:541 min
Par Michel Gassee

C’est un constat que les spécialistes du recrutement répètent constamment : les entreprises ont du mal à recruter les profils dont elles ont vraiment besoin. On parle de "pénurie de talents" alors, pour se rendre plus attrayantes, beaucoup d’entreprises travaillent sur les avantages proposés aux salariés, le salaire, les avantages extra légaux, etc. Mais pour Mattieu Donnet, cofondateur de la société Vox Collector, cela ne suffit pas, il faut aussi travailler sur une culture d’entreprise forte et inclusive. C’est le créneau de sa startup, créée en 2015. "Nous installons des bornes à l’entrée de l’entreprise, explique-t-il, avec un look de jeux vidéo ludique, et tous les matins, on pose une question aux salariés, question sur laquelle ils peuvent se positionner anonymement. Exemple : avez-vous l’impression que vos compétences sont exploitées efficacement dans votre équipe. Réponse oui/non. Et le midi, sur grand écran, on voit le résultat à la question du jour." Anonymement parce que ce qui intéresse la startup – et le management de l’entreprise cliente – c’est ce que pensent les salariés, pas ce qu’ils disent. Nuance.

Des questions simples mais une analyse sophistiquée

Il s’agit donc de questions simples. Mais en croisant les réponses à des dizaines de questions simples, Vox Collector dégage des analyses sophistiquées. "Ensuite, explique Donnet, une fois par mois, nous rencontrons le management de l’entreprise et sur la base des réponses aux questions posée au cours des semaines précédentes, on peut leur dire ce qui fonctionne bien dans la culture de l’entreprise, ce qui fonctionne moins bien et surtout, ce sur quoi il faut travailler."

Apparemment, la solution fonctionne plutôt bien dans les entreprises où elle a été installée. "Dans une grande banque, raconte Matthieu Donnet, il y a 6 mois, 30% du personnel répondait ‘oui’ à la question 'vous sentez-vous suis écouté et respecté dans l’entreprise'. Aujourd’hui, on est à 70%."

Articles recommandés pour vous