RTBFPasser au contenu

Génération 21 : MoHa

Génération 21 : MoHa
21 avr. 2021 à 20:052 min
Par Pierre Paulus

Après une petite trêve printanière, j’ai le b’honneur de vous retrouver pour une nouvelle séquence sur les traces de Morgane Mathieu, alias " MoHa " de son nom d’artiste.

À travers son nouvel EP, baptisé " Treasure Hunt ", MoHa nous emmène dans une chasse au trésor musicale, qui nous souffle l’importance de savoir valoriser les cheminements plutôt que les aboutissements.

" C’est un petit album de 5 titres, qui ont tous en commun une idée de quête de recherche du bonheur, de recherche de soi… C’est le point commun entre tous les morceaux.

À travers l’écriture de cet EP, c’était important de ne pas être trop fixée sur l’objectif, mais plutôt sur le chemin. Comme une chasse au trésor, on va trouver des merveilles sur la route, et pas forcément le trésor qu’on venait chercher. "

Loading...

Sur sa route à elle, ancrée à Bruxelles, MoHa évoque deux merveilles : son papa, saxophoniste, fan de jazz, et sa maman, éprise de chanson française. Ensemble, ils l’ont nourri musicalement en lui transmettant un grand amour pour les jolies mélodies. Plus tard, MoHa est conquise par la pop des années 90, jusqu’à organiser pendant plusieurs années des soirées " God Save The 90ties ", dont les standards diffusés ces soirées-là restent gravés dans sa musique.

" De manière générale, MoHa a un amour pour les belles chansons, pour les belles histoires qui se racontent, et aussi pour les voix, élément central dans ma musique, et ça l’a toujours été dans ma vie. Aujourd’hui j’essaye d’utiliser la voix comme matière première dans mes morceaux. "

Loading...

Des morceaux qui, tout en ayant une dimension très personnelle, partagent aussi une vision universelle, collective. Comme une invitation aux rencontres, ce que MoHa souhaite d’ailleurs de tout son cœur : que son projet provoque encore énormément de rencontres.

" Pour ça j’essaye de proposer des petites alternatives, des choses différentes qui sortent du cadre de la musique, mais qui me permettent d’aller à la rencontre du public et de renouer avec l’objectif de partage de la musique, qu’on a peut-être perdu actuellement. Ce n’est pas possible de faire des concerts depuis plusieurs mois… Mais comme je sortais mon EP, j’ai eu envie d’aller à la rencontre des gens. Je leur ai proposé d’acheter une petite boîte avec un lien de téléchargement de l’EP, des surprises… Et je viens déposer tout ça à vélo chez les gens. C’est une façon pour moi d’entrer en contact. Puis j’ai emmené quelques personnes dans la nature pour proposer des concerts acoustiques au milieu des bois. Une espèce de chasse au trésor musicale. C’est quelque chose que je me réjouis de reproduire. "

Loading...

Retrouvez les autres interviews ICI

Sur le même sujet

17 nov. 2021 à 21:05
2 min
13 oct. 2021 à 20:05
2 min

Articles recommandés pour vous