Monde

Gaza: Mahmoud Abbas va rencontrer les chefs du Hamas et de l'ONU à Doha

Une image fournie par le bureau de presse palestinien (PPO) montre le président palestinien Mahmoud Abbas (g) ave cle chef du Hamas, Khaled Meshaal le 5 mai 2014 à Doha, au Qatar

© Thaer Ghanaim

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est également attendu dimanche à Doha où il doit entamer une tournée au Proche-Orient, visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

M. Abbas, dont l'arrivée à Doha a été annoncée de source officielle qatariote, "va s'entretenir en soirée avec Khaled Mechaal" sur les perspectives d'un cessez-le-feu, a déclaré à l'AFP une source dans l'entourage de M. Abbas.

Selon l'agence officielle qatarie QNA, M. Abbas, que le Hamas dit avoir informé de ses conditions pour une trêve avec Israël, doit aussi s'entretenir dimanche avec l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, dont le pays est l'un des principaux parrains du mouvement islamiste palestinien.

Pour sa part, Khaled Mechaal s'est rendu dimanche matin à Koweït où, selon l'agence officielle Kuna, il a été reçu par l'émir Sabah al-Ahmad Al-Sabah, dont le pays assure la présidence tournante de la Ligue arabe et du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Selon une source diplomatique, les entretiens ont porté sur les moyens de mettre fin aux hostilités dans la bande de Gaza.

Dans un communiqué à l'issue de ces entretiens, le ministère koweïtien des Affaires étrangères a indiqué que le Koweït "soutient la proposition de l'Egypte", qui a été rejetée par le Hamas.

"Le Koweït renouvelle son appel à la communauté internationale pour faire pression sur Israël pour qu'il mette fin à son agression" contre les Palestiniens, a ajouté le ministère.

De son côté M. Ban est attendu à Doha, avant de se rendre lundi à Koweït selon Kuna, puis au Caire, à Jérusalem, Ramallah et Amman.

"D'autres étapes pourraient être ajoutées à sa tournée", a indiqué à l'AFP une source de l'ONU dans le Golfe, sans donner plus de précision.

L'ONU a expliqué samedi que M. Ban veut agir "en concertation avec les acteurs régionaux et internationaux, pour mettre fin à la violence et trouver une issue" au conflit.

Au Caire, M. Ban doit rencontrer lundi le président Abdel Fattah al-Sissi, le chef de la diplomatie Sameh Choukri et des hauts responsables égyptiens pour des discussions qui "porteront sur la dégradation de la situation à Gaza et sur l'initiative égyptienne pour un cessez-le-feu", a indiqué le ministère égyptien des Affaires étrangères.

L'Egypte, habituelle médiatrice dans les conflits entre le Hamas et Israël, avait présenté cette semaine une initiative de cessez-le-feu, soutenue par la Ligue arabe mais rejetée par le Hamas, bête noire des nouvelles autorités égyptiennes.

Le Hamas a affirmé ne pas avoir été mis au courant de cette proposition et l'avoir apprise par les médias, ce qui l'a rendu furieux. Il a remis ses revendications pour un cessez-le-feu à l'Egypte, au Qatar, à la Turquie, à la Ligue arabe et au président Abbas.

Le mouvement islamiste palestinien exige "la fin de l'agression contre le peuple palestinien", la levée complète du blocus de Gaza, l'ouverture du poste-frontière de Rafah avec l'Egypte et la libération de prisonniers.

AFP

Sur le même sujet

Gaza: Abbas et Mechaal veulent l'arrêt de "l'agression israélienne"

Monde

Conflit à Gaza: le Hamas remet les conditions d'une trêve

Monde