RTBFPasser au contenu

Monde

Gaza: le Hamas demande des modifications à la proposition de trêve du Caire

Pendant ce temps, la Ligue arabe se réunissait également au Caire pour tenter de trouver une solution au conflit
16 juil. 2014 à 19:39 - mise à jour 16 juil. 2014 à 19:522 min
Par Belga News

Le numéro deux du Hamas, Moussa Abou Marzouk, basé au Caire, a réclamé ces modifications lors d'entretiens avec des responsables égyptiens, le mouvement islamiste ayant refusé la veille une première mouture de la proposition de trêve qui avait été acceptée en revanche par Israël, a précisé Azzam al-Ahmed, un responsable du Fatah du président Mahmoud Abbas.

Après ce refus du Hamas, Israël a intensifié ses raids aériens sur la bande de Gaza faisant 23 morts palestiniens mercredi dont huit enfants. Au total 220 Palestiniens ont péri depuis le début le 8 juillet de l'offensive aérienne israélienne et l'intensification des tirs de roquettes palestiniennes sur Israël, selon les secours palestiniens.

Selon Azzam al-Ahmed, Moussa Abou Marzouk a remis officiellement aux responsables égyptiens une demande de son mouvement réclamant que la proposition de trêve inclut notamment l'ouverture des points de passage entre Israël et Gaza et la libération de dizaines de Palestiniens qui avaient été de nouveau arrêtés récemment en Cisjordanie, après avoir été remis en liberté en échange de la libération du soldat israélien Gilad Shalit en 2011. "Le Hamas a rejeté la proposition dans sa forme initiale et demandé des modifications", a-t-il dit.

Moussa Abou Marzouk a également rencontré Mahmoud Abbas, arrivé dans la journée au Caire, pour tenter de trouver les moyens de mettre fin au bain de sang à Gaza.

Le président palestinien devait rencontrer dans la soirée le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri et le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, et jeudi le chef de l'Etat Abdel Fattah al-Sissi, a ajouté Azzam al-Ahmed. "L'Egypte et les Palestiniens, le Hamas inclus, se parlent toujours pour atteindre un cessez-le-feu", a indiqué un représentant du Hamas à Gaza, même s'il a tempéré les chances de réussite, qualifiant les efforts faits de "faibles". Il a souligné que "l'initiative doit mentionner clairement la levée du blocus (israélien) de Gaza, y compris l'ouverture de tous les points de passage, et la libération des prisonniers".

Pour sa part, l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, Tony Blair, a tenu mercredi des discussions avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et  Sameh Choukri au Caire, lors de sa deuxième visite en une semaine pour évoquer le conflit à Gaza.

Belga