RTBFPasser au contenu

Regions Luxembourg

Gaume : le projet de légumerie-conserverie tombe à l’eau

En 2016 déjà, le Parc naturel de Gaume sensibilisait à la valorisation des légumes

Comment valoriser au mieux les produits locaux ?

Parmi les diverses façons de consommer nos légumes, le Parc naturel de Gaume avait imaginé avec la Ville de Virton, créer un atelier de transformation, une légumerie-conserverie, juste à côté de l’Abattoir de Virton… On en parle depuis des années, seulement voilà, ce mardi, le journal l’Avenir révélait que ce projet de circuit court tombait à l’eau.

En cause ? Plusieurs facteurs dont de longues procédures administratives et pendant ce temps, une augmentation significative du prix des matériaux de construction. Aujourd’hui, le projet est devenu infaisable comme nous le confirme Nicolas Ancion, le directeur du Parc Naturel de Gaume : " En fait, le temps que le projet aboutisse, toute une série d’éléments ont fait qu’à l’ouverture des différentes offres pour la construction de ce bâtiment, alors que nous n’avions pas eu réponse à tous les marchés, nous étions déjà à 251 000 euros au-dessus du budget initial prévu. Il devenait donc complètement irréaliste et invivable économiquement de réaliser le projet. "

Il a alors a été envisagé de délocaliser le projet pour que cela coûte moins cher que sur le terrain en pente près de l’Abattoir, mais cela n’a pas été possible. " Nous avons rencontré le cabinet du ministre wallon Willy Borsus et l’administration en charge du dossier pour voir si une éventuelle relocalisation de l’outil pouvait être envisageable tout en maintenant le subside. Mais il s’est avéré que relocaliser l’outil même en restant à Virton, c’était redéfinir un nouveau projet, ce n’était pas possible ", précise Nicolas Ancion.

Seule alternative aujourd’hui, repartir d’une page blanche ou presque. Le parc naturel de Gaume n’abandonne pas l’idée de valoriser les produits locaux, mais peut-être autrement qu’en les transformant. Réfléchir à un nouveau projet davantage en adéquation avec les besoins d’aujourd’hui des éleveurs et maraîchers gaumais.

Le parc naturel de Gaume espère pouvoir répondre à un nouvel appel à projet wallon pour un hall relais agricole et ainsi obtenir de nouveaux subsides.

Articles recommandés pour vous