RTBFPasser au contenu
Rechercher

Europa League - Football

Gand et l'Antwerp ont préparé le match à Viitorul ensemble

Gand et l’Antwerp ont préparé le match à Viitorul ensemble
31 juil. 2019 à 10:26 - mise à jour 31 juil. 2019 à 10:26Temps de lecture1 min
Par Manu Jous

La Gantoise s'envole ce mercredi pour la Roumanie. Elle y défiera ce jeudi le club de Viitorul, en match retour du 2ème tour préliminaire de l’Europa League. Au départ, ce match était destiné à l'Antwerp, mais le verdict de la CBAS touchant Malines a eu des répercussions en cascade. Heureusement, Gand et l'Antwerp avaient prévu le coup.

"Depuis le départ, depuis qu’on savait qu’il y avait un doute quant à l’équipe qui affronterait Viitorul, on s’est mis en contact avec nos homologues gantois", explique Frédéric Leidgens le Team Manager de l’Anwerp, "Histoire d’étudier tous les scénarii possibles et se dire ‘bon voilà : on va réserver l’avion et celui qui en a besoin le prend’. Et donc ça a été difficile, mais en même temps assez facile à résoudre dans la mesure où on connaissait notre éventuel remplaçant".

Une logistique importante qui n’a finalement pu être officialisée qu’à une semaine de l’événement. "On a fait le boulot ensemble. Et d’ailleurs Gand nous a bien aidé aussi. Car eux avaient joué contre Viitorul il y a quelques années. Et donc on a décidé de se mettre à table, et de travailler avec une agence en commun, qui, à chaque fois, faisait scénario A et scénario B, en fonction de l’équipe qui allait jouer le match."

Mais si l’organisation pratique a été partagée, ce n’est pas le cas du scouting pour lequel les deux clubs belges ont établi leur propre rapport. "Nous avons effectivement scouté nous-même cette équipe à plusieurs reprises. Finalement c’est Gand qui en a hérité. Et manifestement ils ont plutôt bien fait ça aussi !"

Car les Gantois n’ont pas fait dans le détail au match aller en s’imposant 6-3. Quoi qu’il en soit, deux clubs rivaux unis dans la préparation d’un match hypothétique c’est assez exceptionnel. Même si dans le football belge aujourd’hui, il faut apprendre à innover.