Regions Luxembourg

Fusion des communes : le recours de la minorité bertognarde rejeté

Le recours de la minorité bertognarde contre la fusion avec Bastogne est rejeté

© Nicolas Guidi

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux Christophe Collignon a rejeté le recours introduit par la minorité communale de Bertogne à l'encontre du projet de fusion de la commune avec Bastogne, a indiqué mercredi la majorité de Bertogne (province de Luxembourg).

Le 30 juin dernier, les conseils communaux de Bastogne et Bertogne se sont accordé sur une proposition commune de fusion des deux entités. Une première wallonne à laquelle s'est opposée la minorité communale de Bertogne, dans un recours déposé auprès du ministre wallon des Pouvoirs locaux. Ce recours a finalement été rejeté, a-t-on appris mercredi.

"Ce recours portait sur des soi-disant éléments de non-respect des textes légaux", indique la majorité bertognarde dans un communiqué publié mercredi. "L'autorité de tutelle vient de rejeter le recours déposé et de confirmer la validité de la décision prise par le conseil communal de Bertogne, en parfaite conformité avec la loi, tant sur le fond que sur la forme. Cette décision ne peut dès lors plus être remise en cause."

Les autorités bertognardes se félicitent de la décision du ministre wallon des Pouvoirs locaux. "Cela signifie que notre administration travaille bien. Il faudrait maintenant se mettre tous ensemble autour de la table pour travailler sérieusement et ne plus polémiquer sur le sujet", a commenté le bourgmestre de Bertogne, Jean-Marc Franco.

Une consultation populaire reste programmée le 20 novembre prochain. Mais elle n'est pas contraignante, la majorité ayant d'ores-et-déjà annoncé qu'elle n'en tiendra pas compte. "La gestion financière d'une commune est un sujet très complexe. Ce n'est pas dénigrer les gens que d'affirmer qu'il faut être dedans pour comprendre comment cela fonctionne", a avancé le bourgmestre de Bertogne.

Les communes de Bastogne (16.700 habitants) et Bertogne (3.800 habitants) ont officialisé en février leur intention de fusionner au sein d'une même entité. Le gouvernement wallon a jusqu'au 31 décembre 2022 pour valider la proposition de fusion, qui sera alors présentée au Parlement wallon. Lequel devra ensuite se prononcer pour le 31 mars 2023. En attendant, le ministre des Pouvoirs locaux doit encore se prononcer sur un autre recours, déposé cette fois par un membre de la minorité communale à Bastogne.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous