Fusillade à San Bernardino, en Californie: au moins 14 morts et 14 blessés

Fusillade à San Bernardino: évacuation des blessés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 déc. 2015 à 19:36 - mise à jour 02 déc. 2015 à 22:14Temps de lecture3 min
Par RTBF et agences

Une fusillade a éclaté dans un immeuble abritant des services sociaux à San Bernardino, en Californie, à une heure à l'est de Los Angeles. La police a évoqué, sur le coup de 23h, heure belge, un bilan d'au moins 14 morts et 14 blessés, lors d'une conférence de presse.

Un à trois tireurs sont toujours en fuite et activement recherchés, ont également annoncé les autorités, précisant que ce ou ces suspects sont entrés dans le bâtiment et ont ouvert le feu.

"Nous ignorons les motivations de cette fusillade à ce stade", a indiqué le chef de la police de San Bernardino, Jarrod Burguan, précisant que le bilan des victimes est provisoire.

Plusieurs centaines de personnes se trouvaient dans le bâtiment et ont pu être évacuées, a encore précisé la police.

Il était initialement question d'une vingtaine de blessés, selon un message publié sur Twitter par les pompiers de San Bernardino, mais le bilan s'est dramatiquement alourdi, selon la police du comté de San Bernardino.

Loading...

Un à trois suspects

La police de San Bernardino avait directement confirmé sur Twitter "qu'il y a un tireur en activité" dans un premier tweet, avant, dans un second message, d'évoquer "un à trois suspects potentiels" et "plusieurs victimes". Enfin, le bureau du shérif de San Bernardino mettait en garde en indiquant que la zone était "très active" et donc à éviter.

Sur son compte Twitter, la chaîne CBS affirmait qu'une équipe de démineurs est intervenue pour "neutraliser ce qui a été considéré comme pouvant être un engin explosif".

Loading...

Un site comptant 670 employés

Les télévisions américaines diffusaient les images de dizaines de personnes sortant à la hâte d'un bâtiment, cerné par des policiers lourdement armés. Selon plusieurs médias américains, les coups de feu seraient intervenus au Inland Regional Center, qui aide des personnes handicapées.

Le site emploie environ 670 personnes dans plusieurs bureaux dans les comtés californiens de San Bernardino et de Riverside, selon sa page Facebook. Il vient en aide à plus de 30 200 personnes souffrant de handicaps, de la petite enfance à la vieillesse, ainsi qu'à leurs familles.

Les tirs sont intervenus près d'un terrain de golf, dont un employé a expliqué à l'AFP avoir reçu ordre des autorités de suspendre toute activité.

"Sans équivalent ailleurs dans le monde"

Le président Barack Obama a rapidement présenté ses condoléances aux familles des victimes, avant d'une nouvelle fois déplorer ces fusillades "sans équivalent ailleurs dans le monde" et dont l'antidote est pourtant bien connu.

"Il y a des mesures que nous pourrions prendre, non pas pour éliminer toutes ces fusillades, mais pour améliorer les chances qu'elles ne se produisent pas avec une telle fréquence", a-t-il déclaré sur CBS.

"Nous ne savons pas encore quel était le mobile du tireur, mais nous savons que des mesures peuvent être prises pour améliorer la sécurité des Américains et que nous devons nous rassembler sur une base bipartisane à tous les niveaux de l'administration", a déclaré le président des États-Unis sur CBS News. "Nous ne devons jamais croire que ces choses font partie du cours normal des événements parce que cela ne se produit pas aussi fréquemment dans les autres pays", a-t-il ajouté.

"Je refuse d'accepter cela comme normal. Nous devons prendre des mesures contre les violences par armes à feu maintenant", a pour sa part écrit la candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton sur Twitter.

Loading...

Plus d'une fusillade de masse par jour

Cette nouvelle fusillade intervient moins d'une semaine après une autre fusillade dans l'ouest des États-Unis lorsqu'un homme était entré dans un centre de planning familial du Colorado et avait abattu trois personnes, dont un policier, et blessé plusieurs autres, avant d'être arrêté.

À la date du 27 novembre, les États-Unis ont été le théâtre de 351 fusillades de masse en 2015, soit plus d'une par jour, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu'elles aient été tuées ou blessées.