RTBFPasser au contenu

Sous couverture

Frédéric Beigbeder : "Chaque fois qu'on m'enferme, je me souviens"

Frédéric Beigbeder au côté de Lucile Poulain et de Thierry Bellefroid

De passage à Bruxelles, Frédéric Beigbeder est venu présenter son dernier livre " Un barrage contre l’Atlantique " à Thierry Bellefroid et Lucile Poulain dans " Sous Couverture".

"Chaque fois qu'on m'enferme, je me souviens." Voici comment Frédéric Beigbeder résume  le point de départ de son dernier opus présenté comme la suite d’ "Un roman français " (Prix Renaudot en 2009). A l’époque, c’était lors d’une garde à vue que l’écrivain s’était plongé dans ses souvenirs. Cette fois-ci, c’est lors du confinement à la faveur de l’invitation de son ami Benoit Bartherotte à venir écrire à la pointe du bassin d’Arcachon.

Le livre a de quoi surprendre au début par sa forme. Les phrases se succèdent séparées les unes des autres par un espace. Ce premier chapitre dans lequel l'écrivain tente de reflèter ce qui se passe dans le cerveau humain aurait pu s'intituler "Mental FM". Un souvenir côtoie tantôt une réflexion, tantôt une envie....  

"Tout livre est un vitrail : on tente de voir autre chose au travers."

"Un barrage contre l'Atlantique" de Frédéric Beigbeder

Etonnamment, il ne s’agit pas nécessairement des mêmes souvenirs que dans "Un roman français". Bien sûr, l’écrivain évoque avec beaucoup de nostalgie son enfance dans un milieu très aisé, papa chasseur de tête international et mère dans l’édition,  leur divorce en 72 quand ce n’était pas encore si courant, les beaux-pères et belles-mères de substitution, la permissivité des années 70, les premiers émois… Mais l’énergumène a vieilli. S’il n’a pas renoncé à la nuit en s’exilant dans le Sud-Ouest avec sa femme et ses deux jeunes enfants,

il s’est considérablement assagi. Beigbeder garde son mordant, son cynisme mais laisse émerger ses tourments, ses angoisses face aux dégâts du capitalisme. Un peu comme s’il se réveillait un rien coupable de n’avoir pas changé le monde, d’avoir beaucoup rigolé, d’avoir célébré la dérision et l'individualisme comme seules vertus. Cet adulescent de 56 ans semble tout étonné de n’avoir pas vu le temps passer et se sent dépourvu face aux enjeux actuels : " On est tous complices, responsables et en panique devant ce qui se passe ".

Beigbeder militant écolo ?

Pas encore mais ce serait oublier que sous les traits de son double fictionnel Octave Parango, l'écrivain s’attaque depuis 20 ans aux fléaux du système capitaliste que sont notamment la publicité (" 99 francs "), le " fashion fascism "(" Au Secours Pardon ") et la dérision obligatoire dans les médias (" L’homme qui pleure de rire "). Et l'homme connait son sujet puisqu'il a travaillé (et s'est fait renvoyer) tour à tour comme concepteur-rédacteur chez Young & Rubicam, secrétaire de rédaction au magazine "Lui" et chroniqueur dans la matinale de France Inter au côté de Nicolas Demorand et Léa Salamé.

Une chose est sûre, Frédéric Beigbeder est rarement là où on l'attend. Il aime surprendre. Il collabore en 2002 à la candidature aux élections présidentielles du communiste Robert Hue et fait aujourd'hui la joie des lecteurs du Figaro avec des chroniques littéraires enlevées tout en continuant à participer au "Masque et la plume" sur France Inter. Il fonde le Caca's Club ("Club des analphabètes cons mais attachants") avec Edouard Baer alors qu'il est encore à Sciences-Po et lance récemment avec son frère Charles "Le Philtre Organic Volka", une eau-de-vie haut de gamme.

En moi cohabitent un révolté et un cynique.

Le moraliste de gauche engueule le bourgeois, le nihiliste se moque du progressiste.

Derrière l'image de fêtard qu'on lui connait, se cache en réalité un écrivain beaucoup plus sincère et profond qu'il n'y parait ! C'est ce que Lucile Poulain et Thierry Bellefroid vous invitent à découvrir dans la vidéo ci-dessous. 

Sous couverture

Frédéric Beigbeder

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les premières pages d'"Un barrage contre l'Atlantique" paru chez Grasset sont à lire ici

Articles recommandés pour vous