RTBFPasser au contenu

Monde

Franquisme: le tribunal refuse de classer le procès du juge Baltasar Garzon

Franquisme: le tribunal refuse de classer le procès du juge Baltasar Garzon
31 janv. 2012 à 09:47 - mise à jour 31 janv. 2012 à 16:341 min
Par AFP

Les arguments présentés par la défense et le parquet, qui demandaient le classement du procès, ne suffisent pas à "justifier l'annulation de l'instruction", a déclaré le juge à l'ouverture de la seconde journée d'audience.

Baltasar Garzon, 56 ans, est accusé par deux associations d'extrême droite d'avoir enfreint la loi d'amnistie votée en octobre 1977, deux ans après la mort de Francisco Franco, qui était censée imposer un pacte du silence sur les années noires de la Guerre civile (1936-39) et de la dictature (1939-75).

Saisi en 2006 par des familles de victimes, il avait enquêté jusqu'en 2008 sur le sort de plus de 114 000 disparus.

A l'ouverture du procès, le 24 janvier, la défense comme le parquet avaient demandé l'annulation des poursuites contre le magistrat.

La défense faisait valoir notamment que l'accusation était soutenue uniquement par les deux associations d'extrême droite, et non par des parties civiles.

En Espagne en effet, existe le principe de l'accusation populaire qui permet à tout citoyen de demander des poursuites contre un autre, même s'il n'a pas lui-même été lésé par le délit.

Le parquet avait soutenu les arguments de la défense, après avoir demandé que le juge soit blanchi avant même l'ouverture du procès.

Après la décision des sept juges du Tribunal suprême, Baltasar Garzon va présenter mardi sa déposition.


Belga et AFP

Articles recommandés pour vous