RTBFPasser au contenu

Monde

François Hollande au Mexique, "une nouvelle page" après l'affaire Cassez

François Hollande au Mexique, "une nouvelle page" après l'affaire Cassez

Rappelant la phrase du général De Gaulle prononcée il y a cinquante ans et proposant que la France et le Mexique marchent "la mano en la mano", le président français a lancé: "Je vous propose d'être le coeur avec le coeur, 'el corazon con el corazon'" après avoir été accueilli à Mexico par le président Enrique Peña Nieto.

"Une visite d'Etat est un symbole d'une relation de confiance forte et la preuve d'une amitié solide entre nos deux nations", a souligné le président français au camp militaire de Campo Marte à Mexico, au début de cette visite de deux jours.

Ce voyage est destiné à sceller la réconciliation après la crise provoquée par l'affaire Florence Cassez, qui avait mené en 2011 à l'annulation de l'année de la France au Mexique.

Depuis 50 ans, "il a pu y avoir des moments difficiles mais nous avons la conviction que nous ouvrons une nouvelle page dans la relation entre nos deux pays", a ajouté François Hollande.

Le président mexicain a auparavant accueilli son homologue français en soulignant que cette visite d'Etat marquait "les retrouvailles entre la France et le Mexique". "Depuis notre première conversation en France en octobre 2012, nous sommes tombés d'accord sur la nécessité de donner une nouvelle impulsion à notre relation bilatérale".

L'affaire Versini en toile de fond serait considérée comme une "affaire privée"

En marge de la visite de François Hollande, la Française Maude Versini a appelé jeudi le chef de l'Etat français à venir à son aide pour récupérer ses enfants retenus par l'ancien gouverneur de Mexico, Arturo Montiel, un proche du chef de l'Etat mexicain.

"Je me bats contre mon ex-mari Arturo Montiel, qui a été gouverneur de l’Etat de Mexico, immensément puissant et parrain politique du président actuel du Mexique", a dit jeudi Maude Versini à la radio française Europe 1.

L'ex-première dame française, Valérie Trierweiler, est intervenue pour aider cette Française à récupérer ses enfants. "@FranceDiplo doit agir", a écrit l'ancienne première dame, dans un tweet de soutien à cette Française, en référence au ministère français des Affaires étrangères.

Depuis le début de la procédure judiciaire il y a deux ans, l'affaire Versini fait l'objet au Mexique d'une suivi du consulat général de France.

Mais une source diplomatique avait souligné avant la visite visite de Françols Hollande qu'il n'était pas prévu que le thème soir évoqué, la France considérant l'affaire Versini, comme une "affaire privée".

Le président français est venu au Mexique accompagné de plusieurs ministres - Laurent Fabius (Affaires étrangères), Aurélie Filippetti (Culture), Marisol Touraine (Affaires sociales) et Benoit Hamon (Education)- ainsi que d'une délégation de chefs d'entreprise.

AFP

Articles recommandés pour vous