RTBFPasser au contenu

Musique - Accueil

Francofolies jour 4: la musique et plein d’autres choses...

Francofolies jour 4: la musique et plein d’autres choses...
24 juil. 2011 à 09:113 min
Par François Colinet





Après trois jours, l’envie est forte de s'éloigner un peu de la foule contenue dans le village. Et vu le temps, on n’était pas franchement pressé de sortir. Comme en plus il fait froid... Bref on commence par flâner un peu dans la ville et notre oreille est attirée par la voix cassée de notre ami Cédric Gervy, un des piliers de ces fameux Bars en Folie qui permettent à des musiciens amateurs de mettre souvent une belle ambiance.

Cédric c’est le roi du jeu de mot, du calembour foireux et de la non prise de tête. Il n’a pas son pareil pour faire chanter la foule et transforme ses concerts en un grand défouloir. On pourrait croire que c'est un grand guignol sans talent mais il est tout le contraire. Un homme sensible, qui derrière ses pirouettes verbales, dépeint notre société avec beaucoup de justesse. Il mériterait vraiment une place de choix auprès d’autres amuseurs publics de la chanson.





Après trois jours, l’envie est forte de s'éloigner un peu de la foule contenue dans le village. Et vu le temps, on n’était pas franchement pressé de sortir. Comme en plus il fait froid... Bref on commence par flâner un peu dans la ville et notre oreille est attirée par la voix cassée de notre ami Cédric Gervy, un des piliers de ces fameux Bars en Folie qui permettent à des musiciens amateurs de mettre souvent une belle ambiance.

Cédric c’est le roi du jeu de mot, du calembour foireux et de la non prise de tête. Il n’a pas son pareil pour faire chanter la foule et transforme ses concerts en un grand défouloir. On pourrait croire que c'est un grand guignol sans talent mais il est tout le contraire. Un homme sensible, qui derrière ses pirouettes verbales, dépeint notre société avec beaucoup de justesse. Il mériterait vraiment une place de choix auprès d’autres amuseurs publics de la chanson.

Festivalier rime avec personnes handicapées



Ce soir Stromae est en tête d’affiche! Mais l’affiche dont il est question ici concerne l’accès des festivals aux personnes handicapées puisque ce sacré Paul a accepté de poser pour les besoins d’une campagne de sensibilisation. En conférence de presse, il nous explique cette démarche et on découvre un homme affable, humble et sensible. Autant sa musique nous laisse froid autant sa personnalité paraît chaleureuse, une belle découverte.

Symboliquement c’est bien aujourd’hui qu’il convient de parler de l’accès pour tous aux loisirs puisque Grand Corps Malade est de la partie. Qui mieux que lui peut comprendre l’importance de la musique pour s’évader quelques instants d’un corps difforme qui fait souffrir? Fabien lui parle en connaissance de cause et touche forcément notre coeur, nous les éclopés visibles. Franchement, c’est très émouvant de voir ce podium complètement saturé de personnes handicapées. Ils vivent ce concert comme si il leur parlait à chacun personnellement. Un vrai beau moment rendu possible par le beau travail des Francofolies et du bureau Plain-Pied pour rendre tous les sites accessibles. Des traductions gestuelles sont même prévues pour certains concerts dont celui de Stromae , chapeau!

Le grand écart entre Cascadeur et Stromae







Et la musique dans tout ça? On a beaucoup aimé l’électro pop années 80 proposées par Curry & Coco sous une pluie battante. Percussions et claviers suffisent à nous donner l’envie de danser malgré la galerie de parapluies qui colorent le site. Pas beaucoup de spectateurs courageux mais ceux qui sont là s’amusent, en oubliant la douche qui les trempe peu à peu. Ce sera une des images marquantes de cette édition.

Niveau tête d’affiche il faut choisir ce soir entre les beats de Stromae et les volutes de Cascadeur. Rarement le village n’aura fait plus contrasté. On a évidemment opté pour les ambiances plannantes du français casqué tellement son univers est singulier et son album à conseiller. Derrière sa timidité se cache un artiste complet qui émeut dès les premières notes.

Avec ces deux là plus Raphael et Zazie, la soirée promet d’être belle! Et, si vous êtes assidus, la suite (et déjà la fin!) c’est pour demain.

François Colinet

Articles recommandés pour vous