RTBFPasser au contenu

vie musicale

Francofolies de Spa : A 25 ans, comme un air de révolution

Francis Cabrel

Le festival spadois fête un joli anniversaire et en profite pour revoir certains ingrédients de sa recette à succès avec l’arrivée d’un billet unique et de bracelets " cashless ". Avec surtout, du 19 au 22 juillet, une bien belle affiche, entre stars populaires et découvertes venues de nos contrées.

La symbolique est belle. Les 25e Francofolies ont voulu faire un clin d’œil aux 60 ans de l’Expo 58 et à leurs amitiés bruxelloises en organisant leur conférence de presse dans une boule de l’Atomium. Un cadre et une vue exceptionnels pour annoncer la mue d’un festival qui décide de changer certaines de ses habitudes, poussé dans le dos par des frais de sécurité de plus en plus élevé et une concurrence devenue très vivace au fil des ans.

Le prix du choix

La grande nouveauté de cette édition anniversaire, c’est évidemment ce site totalement revisité qui accueillera les cinq scènes du festival, accessibles avec un billet unique. Fini de devoir choisir entre la place de l’Hôtel de Ville et le Village Francofou. Vu la densité de l’offre il faudra toujours renoncer, puisque plusieurs artistes joueront en même temps, mais ce choix se fera sans restriction.

Avec un ticket pour les quatre jours à 113.5€, (soit une quarantaine d’euros en moins que la précédente " Francopass tout inclus ") on ne peut que saluer l’effort des organisateurs pour rendre le festival le plus démocratique possible. On arrive en effet à moins de 29€ par jour, ce qui est remarquable vu l’inflation constante des cachets d’artistes et donc des prix des places de concerts.

Mais, on l’aura compris, plus de choix implique qu’il faut désormais débourser davantage pour venir aux Francos, là où l’année dernière encore on pouvait assister à l’ensemble des concerts du Village pour une cinquantaine d’euros (soit le prix d’un billet d’un jour pour cette édition 2018). Cela permettait un accès à la culture à des personnes ayant peu de revenu. Le nouveau tarif permet d’avoir accès aux têtes d’affiche à un prix très attractif, et tant mieux ! Mais tout le monde n’aura pas les moyens de s‘offrir cette nouvelle formule " tout compris ", notamment parmi les jeunes, pourtant traditionnellement nombreux aux Francos.

Autre révolution, l’arrivée de bracelets à puces qui permettront à chacun de gérer son " portefeuille électronique " sans plus devoir faire la file pour acheter des jetons ni risquer de les perdre.

Une bien belle affiche

Et l’affiche ? En 2017, elle nous avait parfois laissé sur notre faim. La cuvée 2018 s’annonce plus alléchante. Avec des stars comme Calogero ou Francis Cabrel, de retour après 10 ans d’absence, la chanson française populaire tiendra le haut du pavé. En invitant Romeo Elvis x Le Motel, Caballero et Jeanjass ou encore l’Or du Commun, les organisateurs font aussi écho aux formes de musique les plus en vogue du moment. Sans oublier l’electro de Lost Frequenties, Henri PFR, Alex Germys, Todiefor ou Mosimann, autre versant des tendances actuelles.

Une affiche riche donc qui accueillera aussi quelques unes des belles promesses comme Clara Luciani qui vient de sortir " Sainte Victoire " son magnifique premier album, Sonnfjord ou Tim Dup, auteur de notre album francophone préféré en 2017.

Fidèle a leur ADN, une cinquantaine d’artistes belges seront au rendez-vous. Outre les évidences (Girls in Hawaï, Pale Gray, Daan, Ozark Henry …) on vous conseille le folk magistral de Lylac et son " Buffalo spirit " écrit au grand large américain, mais aussi c, Ebbenne, Blanche, ou les délicieuses Faon Faon lauréates du " Franc Off " 2017.

Car la curiosité, elle, reste bien ancrée dans les fondamentaux d’un festival qui se veut ambitieux, accessible et moteur dans la promotion de nos talents. Rendez-vous du 19 au 22 juillet !

François Colinet

Toutes les infos sur le site des Francofolies de Spa

Sur le même sujet

20 juil. 2018 à 13:18
2 min

Articles recommandés pour vous