RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Francis : " Je râle malgré les alternatives. Ça ne devait pas arriver "

Francis : "Je râle malgré les alternatives. Ca ne devait pas arriver "

C'est vous qui le dites

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 oct. 2017 à 11:081 min
Par C'est vous qui le dites

Le viaduc Herrmann-Debroux, un des axes majeurs d’entrée dans la capitale est fermé. Oui, mais le béton est malade… Oui, mais on a mis en place des alternatives. Qui râle – qui s’incline devant les faits ?

Jusqu’à jeudi et peut-être au-delà, le viaduc Herrmann-Debroux qui mène toute la E411 à Bruxelles – 50.000 véhicules par jour - est fermé. Le viaduc de 1973 souffre sur dix mètres " d’un délaminage de la dalle inférieure des caissons ". En clair : le béton de la structure portante va mal. En un wee-kend, on a appris la fragilité de l’édifice. On a vu qu’il était possible de mettre en place un plan de mobilité avec un parking gratuit à la gare SNCB de Louvain-La- Neuve (2200 places + trains supplémentaires) ; un parking de délestage sur le parking de Walibi (2000 places) avec des navettes de bus tous les ¼ d’heures grâce à un appel au secteur privé. Et on a eu la confirmation que le plan de Pascal Smet, ministre de la Mobilité et de Rudy Vervoort, ministre-président, était à terme de détruire le viaduc. Ça figure même dans l’accord de la majorité bruxelloise.

À Court-Saint-Etienne, Francis est un utilisateur du viaduc Herrmann-Debroux et le plan de mobilité n'apaise pas son mécontentement : " Je râle quand même malgré les alternatives. Ça ne devait pas arriver. Je ne comprends pas qu’au bout de 30-40 ans, un ouvrage d’art puisse être presqu’en fin de vie alors qu’on a vu des ouvrages d’art qui tenaient des centaines d’années avec des convois de marchandises qui passent dessus. "

Francis admet que la Région a bien fait son travail puisque c'est grâce à elle qu'on a découvert le mauvais état du viaduc : " On pourait leur dire merci mais je pense que si on avait fait cet ouvrage d’art pour durer longtemps, on ne l’aurait pas fait en béton. Il y a d’autres matériaux qui ont fait leurs preuves par le passé. "

Articles recommandés pour vous