Economie

France : l’État annonce une OPA à 9,7 milliards d’euros pour renationaliser EDF

Le logo d’EDF, dont le capital avait été ouvert en 2005 et que le gouvernement veut renationaliser

© DENIS CHARLET

19 juil. 2022 à 09:34Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

L’État français, qui détient déjà 84% d’EDF, a annoncé son intention de lancer une offre publique d’achat (OPA) pour le renationaliser à 100%, une opération à 9,7 milliards d’euros destinée à sortir le groupe de son ornière financière et industrielle.

Le gouvernement a choisi la voie la plus simple pour procéder, au lieu d’une loi de nationalisation qui aurait été la première depuis 1981.

Il envisage de déposer l’offre d’ici début septembre auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), avec l’objectif de terminer l’opération fin octobre, selon le ministère de l’Économie.

Ce sera cependant sous réserve que le Parlement vote les crédits nécessaires, dans la loi de finances rectificative pour 2022. Ce texte est en cours d’examen devant l’Assemblée nationale.

L’OPA sur les 15,9% du capital restant à acquérir se fera sur la base d’une offre de 12 euros l’action.

Ce prix représente une prime de 53% sur le cours de Bourse relevé la veille de l’annonce de l’intention de renationalisation. C’est aussi une hausse de 34% par rapport à la moyenne des cours de Bourse des douze mois précédents, souligne Bercy.

L’État français prévoit en outre de proposer 15,64 euros par OCEANE (obligation convertible).

La cotation d’EDF, suspendue le 13 juillet le temps que le gouvernement précise ses intentions, a repris ce mardi et le cours a rapidement convergé vers les 12 euros, à 11,78 euros vers 11h00.

Sur le même sujet

France : le capital d’EDF va être renfloué à hauteur de 2,7 milliards d’euros par l’Etat

Economie

France : Paris envisagerait à nouveau de nationaliser le géant de l'énergie EDF

Economie

Articles recommandés pour vous