Monde

France: le vote de tous les dangers à l'Assemblée nationale

Sans doute la journée la plus longue pour le premier Ministre Manuel Valls
16 sept. 2014 à 06:49 - mise à jour 16 sept. 2014 à 06:57Temps de lecture1 min
Par Jean-Claude Verset

Les cotes de popularité de Manuel Valls et de François Hollande sont au plus bas. 30% d'opinion favorable, pour le premier ministre. A peine 13% pour le président. Dans les deux cas, c'est le niveau le plus bas jamais atteint. Ce vote de confiance aujourd'hui vise donc à assurer une légitimité à l'équipe au pouvoir.

Une politique de droite par un gouvernement de gauche

Il faut dire que l'action de Manuel Valls est contestée jusqu'au sein même de son parti. Des députés, de l'aile gauche du PS, l'accusent de mener une politique de droite, favorable au patronat. Ces "frondeurs", comme on les appelle, ont annoncé qu'ils s'abstiendraient aujourd'hui lors du vote. Mais ils ne voteront pas contre. A priori donc, pas de quoi faire tomber la nouvelle équipe Valls.

Pas de risque " zéro "

Mais le risque existe malgré tout. Un échec du premier ministre à obtenir la confiance ouvrirait une nouvelle crise en France, en l'obligeant à la démission. Le président Hollande pourrait aussi être contraint de dissoudre l'Assemblée.

Et alors qu'à gauche on vit ce que la presse qualifie de descente aux enfers, à droite, Nicolas Sarkozy prépare, lui, son retour. L'ex-chef de l'Etat vise la présidence de son parti, l'UMP. Une première étape en vue de reconquérir l'Elysée.

Aline Gonçalves

Semaine difficile pour le gouvernement français

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

France: Valls exclut de "dévier" du cap des réformes et obtient la confiance

Monde

France: fronde et démission du gouvernement de Manuel Valls

Economie