RTBFPasser au contenu

France: le Sénat vote l'interdiction du port du voile pour les parents accompagnateurs

France: le Sénat vote l'interdiction du port du voile pour les parents accompagnateurs
29 oct. 2019 à 20:24 - mise à jour 29 oct. 2019 à 20:241 min
Par Belga

Le Sénat français à majorité de droite a adopté mardi, dans un contexte explosif, une proposition de loi LR (Les Républicains) visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires. La gauche dénonce "un climat intolérable".

A l’issue d’un débat passionné de près de cinq heures, le texte a été voté par 163 voix contre 114 et 40 abstentions. Il a toutefois peu de chances d’être voté par l’Assemblée nationale, dominée par la majorité présidentielle.

L’examen de ce texte controversé a été maintenu malgré les appels à gauche et dans la majorité à y renoncer, dans un climat tendu au lendemain de l’attaque contre une mosquée à Bayonne, qui a fait deux blessés graves. La sénatrice (ex-PS) des Bouches-du-Rhône Samia Ghali a dénoncé un texte qui "stigmatise".

Le sujet a été relancé par un élu du Rassemblement national (RN) prenant à partie une femme voilée lors d’une réunion publique. La droite ne cesse de presser Emmanuel Macron de s’exprimer sur la laïcité.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Enseignement, a pourtant tenter de dissuader les sénateurs de voter pour le texte:

France: Jean-Michel Blanquer se prononce contre l'interdiction du port du voile pour les accompagnateurs scolaires (1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Devant le Sénat, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a d’emblée réaffirmé son opposition à la proposition de loi, mais s’est engagé à être "en soutien des directeurs d’établissements dans les mesures qu’ils souhaitent prendre pour lutter contre le prosélytisme".

France: Jean-Michel Blanquer se prononce contre l'interdiction du port du voile pour les accompagnateurs scolaires (2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le texte vise à modifier le code de l’éducation pour étendre "aux personnes qui participent, y compris lors des sorties scolaires, aux activités liées à l’enseignement dans ou en dehors des établissements" l’interdiction des signes religieux ostensibles posée par la loi de 2004.

Articles recommandés pour vous