France: la loi sur les "fake news" présentée "avant la fin de l'année"

Cette loi permettrait "de saisir le juge dans une action en référé, de supprimer le contenu, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l'accès au site internet".

© LUDOVIC MARIN - AFP

04 janv. 2018 à 11:18 - mise à jour 04 janv. 2018 à 11:18Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Le gouvernement français présentera "probablement avant la fin de l'année" le projet de loi pour condamner les "fake news" en période électorale, a déclaré ce jeudi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

"Ce sera dans les semaines, dans les mois qui viennent, probablement avant la fin de l'année", a-t-il dit sur BFMTV et RMC, interrogé sur la mesure annoncée mercredi par Emmanuel Macron.

Lutter contre la propagande

Lors de ses vœux à la presse, le président français a déclaré qu'il souhaitait une loi pour s'attaquer aux "fake news" en période électorale. En cas de propagation d'une fausse nouvelle, cette loi permettrait "de saisir le juge dans une action en référé, de supprimer le contenu, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l'accès au site internet".

"Vous avez des médias qui sont des médias de propagande, et non de journalisme, on pense à certains médias qui sont détenus par les gouvernements étrangers", a souligné Benjamin Griveaux dans une allusion assumée aux médias publics russes RT et Sputnik, avec lesquels Emmanuel Macron a eu plusieurs démêlés lors de la campagne présidentielle.

Une loi contre les fausses nouvelles existe déjà en France depuis 1981 et prévoit 45.000 euros d'amende, mais elle n'est pas à jour selon Benjamin Griveaux, qui estime que depuis lors "les médias ont changé".

Une décision décriée par la droite

Deux porte-paroles du principal parti d'opposition Les Républicains (droite) ont vivement critiqué ce jeudi cette initiative.

Loading...
Loading...

Dès mercredi, cette proposition avait été jugée "inquiétante" par la présidente du parti d'extrême droite Front national, Marine Le Pen.

Extraits de la déclaration du président français hier, lors des voeux à la presse:

Emmanuel Macron souhaite une loi sur les fake news (1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Emmanuel Macron souhaite une loi sur les fake news (2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous