Monde

France : la Corse à son tour la proie des flammes, un incendie ravage 450 hectares en Balagne

Un avion largue une charge d’eau sur un incendie en Corse en février 2020

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA

02 août 2022 à 06:41Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Kevin Dero

Un incendie, qui a parcouru lundi "450 hectares" de maquis sur la commune de Santo-Pietro-di-Tenda en Haute-Corse sans menacer d’habitation, était "stable" mardi matin avec "quelques points chauds", a indiqué à l’AFP un porte-parole des pompiers.

Cet incendie avait parcouru lundi soir à 19h30 une zone "de 450 hectares" sur cette commune de Haute-Corse située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Florent, un village de bord de mer très prisé des touristes en période estivale.

"La particularité de ce feu est qu’il est totalement inaccessible aux moyens terrestres, dans une zone géographique escarpée où il n’y a aucune activité autre qu’un peu de randonnée", avait ajouté l’officier, précisant qu’aucune "habitation ou exploitation" n’était menacée.

"On ne peut pas dire que le feu est fixé mais les deux lisières sont en nette régression", avait indiqué lundi soir le lieutenant-colonel Thierry Nutti, officier de permanence du Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis), après 56 largages des hélicoptères engagés, 60 des avions bombardier d’eau de type Pelican et six largages de retardant.

La particularité de ce feu est qu’il est totalement inaccessible aux moyens terrestres

 

Santo-Pietro-di-Tenda

"La particularité de ce feu est qu’il est totalement inaccessible aux moyens terrestres, dans une zone géographique escarpée où il n’y a aucune activité autre qu’un peu de randonnée", avait ajouté l’officier, précisant qu’aucune "habitation ou exploitation" n’était menacée.

"On ne peut pas dire que le feu est fixé mais les deux lisières sont en nette régression", avait indiqué lundi soir le lieutenant-colonel Thierry Nutti, officier de permanence du Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis), après 56 largages des hélicoptères engagés, 60 des avions bombardier d’eau de type Pelican et six largages de retardant.

La particularité de ce feu est qu’il est totalement inaccessible aux moyens terrestres

Presque fixé

Après une nuit de surveillance "plutôt calme" avec des conditions météorologiques "très favorables", notamment des températures qui sont redescendues à 20-22 degrés Celsius et un taux d’humidité à plus de 50%, l’incendie était mardi matin "stable", avec la présence "de quelques points chauds visibles depuis le village de Santo-Pietro-di-Tenda" mais le "maintien des lisières" dans l’état de lundi soir, a-t-il précisé à l’AFP.

Traiter la totalité des lisières et éviter toute reprise du feu

Des reconnaissances aériennes étaient prévues avant le déploiement sur la zone du détachement d’intervention héliportée (Dih) de la sécurité civile de Brignoles (Var), spécialisé dans le travail sur zone difficile d’accès, venu en renfort avec trois hélicoptères.

Un quatrième hélicoptère bombardier d’eau du service de secours corse sera également actif pour hélitreuiller "le commando feu de forêts des sapeurs-pompiers et des forestiers-sapeurs" sur le terrain avec pour objectif de "traiter la totalité des lisières et éviter toute reprise du feu".

Un engin équipé de chenilles de type char va également tenter de "créer un accès terrestre" pour s’approcher au plus près de l’incendie.

Au total 70 personnes seront engagées sur le terrain pour un "travail de longue haleine" qui va débuter avec des conditions météorologiques "assez bonnes" jusqu’à 11h00.

Samedi, plusieurs massifs forestiers de Haute-Corse ont été fermés du fait d’un risque sévère d’incendie et la zone touchée était considérée comme "dangereuse" pour ce risque, les autorités invitant à ne pas s’y rendre.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Corse : plusieurs habitations touchées par des explosions

Monde Europe

Orages en Corse : le bilan s'alourdit à six morts et une vingtaine de blessés

Monde Europe

Articles recommandés pour vous