Namur

Fosses-la-Ville va détruire son ancien hôtel de ville

© RTBF

Par Benjamin Brone

Les élus communaux de Fosses-la-Ville avaient convoqué la presse ce mardi matin afin de présenter le vaste projet qui devrait radicalement changer le visage du centre-ville.

D’ici 2026, les places du marché et du chapitre deviendront un piétonnier, reliées par une halle ouverte, en lieu et place de l’ancien hôtel de Ville. L’édifice sera détruit pour améliorer la connexion entre la collégiale et la place du Marché.

Une destruction assumée

Après la polémique autour du démantèlement du kiosque classé, les autorités communales marchent sur des œufs quand il s’agit de patrimoine. La démolition de l’ancien hôtel de ville est d’ailleurs plutôt présentée comme un choix des architectes que comme celui du collège. L’histoire n’est pourtant pas la même. L’édifice, qui abritait jadis l’administration communale, n’est pas classé, contrairement au kiosque. Il présente même plusieurs arguments favorables à sa destruction.

La façade arrière de l’ancien hôtel de ville de Fosses-la-Ville
La façade arrière de l’ancien hôtel de ville de Fosses-la-Ville © RTBF

"Le choix assumé c’est de faire cet espace un espace aéré et lumineux", reconnaît le bourgmestre. "Le choix de l’auteur de projet est de détruire ce bâtiment. C’est vrai que c’est un parti pris. Mais quand on veut du changement, il faut savoir oser. Manifestement, patrimonialement parlant, ce n’est pas un bâtiment classé. Nous avons consulté la région et l’agence wallonne du patrimoine et il n’y avait pas de volonté franche de leur part, de conserver le bâtiment" ajoute Gaëtan de Bilderling.

 

Une halle pour les activités folkloriques

L’objectif est donc de construire, sur les fondations de l’ancien hôtel de ville, une halle ouverte à la fois sur la nouvelle place du marché et vers le parvis de la collégiale. Cet espace hébergera des sanitaires et des locaux de stockage. Il permettra aussi d’accueillir les nombreuses activités folkloriques et carnavalesques.

La nouvelle place du marché et la halle qui sera construite à l’emplacement de l’ancien hôtel de ville.
La nouvelle place du marché et la halle qui sera construite à l’emplacement de l’ancien hôtel de ville. © AM Atelier paysage – Dessin et construction

"A l’origine, ce lieu était déjà une halle commerciale", explique l’architecte et urbaniste à l’origine du projet. "Historiquement, c’était un espace ouvert qui permettait de faire la connexion entre la ville des chanoines, autour de la collégiale, et la ville des bourgeois, autour de la place du marché. L’idée est donc de retrouver ce lieu d’interface entre la partie haute et la partie basse de Fosses", souligne Chantal Vincent.

Détail de la future halle
Détail de la future halle © AM Atelier paysage – Dessin et construction

Un espace plus moderne

Ce nouveau piétonnier permettra donc de bannir la voiture du centre historique de la localité. Seules seront conservées quelques places de stationnements sur la place du chapitre, pour les riverains. Le parvis de la collégiale devrait être largement végétalisé et la place du marché sera équipée d’un mobilier plus contemporain.

© AM Atelier paysage – Dessin et construction

Seule incertitude, la zone, actuellement occupée par la base du kiosque. Théoriquement, le périmètre reste un périmètre classé. Côté judiciaire, l’affaire est toujours pendante devant le conseil d’État. Fosses-la-Ville pourrait être contrainte de le reconstruire mais on imagine mal l’intégration de celui-ci dans le nouveau projet.

Le budget pour la revalorisation du centre-ville est estimé à 2,2 millions d’euros. La région wallonne devrait intervenir à hauteur de 80 pourcents. Les travaux pourraient débuter au début de l’année 2024. L’objectif est d’inaugurer ce nouvel espace pour les fêtes de la Saint-Feuillien en 2026.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous