RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Fort Chabrol à Frameries : l'homme armé retranché chez lui a été privé de liberté, il était sous influence de la drogue

Au moins cinquante policiers sont déployés à Eugies, dans la commune de Frameries, d'après le chef de corps de la police locale.
27 juil. 2022 à 22:44 - mise à jour 28 juil. 2022 à 12:44Temps de lecture1 min
Par Pierre Buchkremer

Le bourgmestre de Frameries, Jean-Marc Dupont, a annoncé peu après minuit la fin des opérations spéciales de police dans un quartier Eugies, théâtre d'un fort chabrol.

Le chef de corps de la police boraine a confirmé l'information, précisant que l'individu retranché "légèrement blessé" a été "interpellé sans dégâts." 

La police a communiqué ce jeudi que l'auteur, privé de liberté était né en 1977. Il était sous influence de la drogue et sera entendu dès qu'il ne sera plus sous cette influence. Il semblerait qu'il se soit disputé avec ses parents qui ont pris peur, se sentant menacés et sont allés déposer plainte à la police.

L'opération a nécessité le déploiement de plus de 50 agents : la Zone de Police Boraine a pu compter sur le renfort des Unités spéciales de police (DSA) et de la Direction de coordination et d’appui déconcentré du Hainaut (DCA).

L’opération avait débuté aux alentours de 18h30. Un homme potentiellement doté de plusieurs armes (il s'avère qu'il avait deux armes, qu'il détenait de façon légale) s'est retranché chez lui. Un dispositif de sécurité a alors été déployé dans le quartier et le périmètre de la rue concernée a été complètement bloqué le temps de l'opération.

Contrairement aux rumeurs qui ont pu circuler sur les réseaux sociaux, le chef de corps de la Zone de Police Boraine a précisé qu’aucun militaire ne s'est rendu sur place. Il ne dispose pas non plus d’information sur une éventuelle circulation de l’homme armé dans les rues d’Eugies avant son retranchement.

 

Articles recommandés pour vous