Formule E

Formule E – Confiant avant les E-Prix de Londres, Vandoorne va "tout faire pour gagner le championnat"

29 juil. 2022 à 05:30Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda avec Cédric Lizin

Le championnat du monde de Formule E entre dans une phase cruciale ce week-end avec les deux E-Prix de Londres. Il ne reste en effet que quatre E-Prix à disputer avant la fin de la saison, les 2 de ce week-end en Grande-Bretagne et les 2 de Séoul, en Corée du Sud le 13 et 14 août prochain.

Une dernière ligne droite que Stoffel Vandoorne aborde en tête. Le pilote belge de l’écurie Mercedes occupe la tête du championnat du monde après 12 manches sur 16. Très régulier et encore très solide à New York lors des deux derniers E-Prix (4e et 2e), Vandoorne compte 11 points d’avance sur son plus proche poursuivant Edoardo Mortara, 16 sur Mitch Evans et 27 sur Jean-Eric Vergne.

C’est serré et les choses peuvent changer très vite

"On a quelques points d’avance mais ce n’est pas énorme non plus. On sait que c’est serré et que les choses peuvent changer très vite", prévient d’emblée Vandoorne lors d’une interview accordée à Cédric Lizin avant le week-end londonien.

Si la pression s’accentue logiquement sur le Courtraisien, celui-ci veut rester dans sa bulle et se concentrer sur son point de force cette saison : la régularité.

"C’est normal qu’il y ait de plus en plus de pression sur tout le monde. On commence à être à la fin du championnat. On est quatre pilotes à se battre pour le titre. J’essaie de ne rien changer dans ce que je fais depuis le début de la saison. Cela a bien marché de marquer de gros points à chaque course et j’espère qu’on pourra continuer de la sorte."

Serein et déterminé, Vandoorne s’est dit prêt à poursuivre cette bataille entre 'amis'.

"C’est vrai qu’il y a une bonne entente entre les pilotes, un énorme respect entre nous. Par contre quand on est en piste, chacun de nous veut gagner. C’est normal, c’est la compétition et il faut savoir séparer les deux. De mon côté, je vais tout faire pour gagner ce championnat."

"Je ne dois pas être en tête après Londres mais à la fin de la saison"

Avant d’aborder le week-end londonien, le pilote Mercedes veut afficher sa confiance et prône l’optimisme sur un circuit qui devrait lui convenir.

"On était compétitif ici l’an dernier. On avait du rythme et c’est ce qui est important à savoir avant de venir à Londres. Je pense qu’on va être très très proches entre pilotes sur ce tracé qui est un peu différent par rapport à l’an dernier. Je ne sais pas si ce sera mieux ou moins bien pour nous. On verra. En tout cas, la qualification sera très importante car c’est un circuit où on ne dépasse pas facilement."

Conscient que le titre se jouera sur 4 E-Prix, Vandoorne

"Il faut qu’on fasse le job. Ne pas faire d’erreur et rester avec les autres. Après on comptera les points à la fin. Le plus important ce sera d’être premier après la dernière course, pas forcément après le week-end de Londres. On va réfléchir course par course, il y a encore beaucoup de points à prendre et beaucoup à perdre aussi."

Articles recommandés pour vous