Forest veut renforcer sa lutte contre la crise du logement

La commune de Forest se dote de nouveaux outils juridiques pour rendre le logement plus abordable.

© © Tous droits réservés

17 janv. 2022 à 13:23Temps de lecture2 min
Par Véronique Fievet

Afin de renforcer sa politique active de création et de rénovation de qualité et de mieux lutter contre les logements inoccupés, la commune de Forest se dote d’un nouvel outil, une régie foncière, et active son droit de préemption. Deux "outils" destinés à permettre l’accès à un logement décent et abordable. En effet, rappelle les autorités communales, la région Bruxelloise connaît une crise du logement. Il ne s’agit toutefois pas d’un manque de logements disponibles (il y aurait 589.000 unités de logements pour 555.000 ménages à Bruxelles), mais plutôt du montant des loyers, et de non-respect des normes.

Pour Maud de Ridder, échevine du logement (Ecolo) à Forest : "C’est une évidence : face à la crise du logement, il faut créer au plus vite du logement public de qualité. La constitution d’une régie foncière et l’activation du droit de préemption permettront de faciliter et d’accélérer le développement de notre parc du logement communal. Au moins 40 logements – dont 4 via la préemption, seront créés à l’horizon 2030 en plus des 79 existants. La commune de Forest fonctionne comme un laboratoire du logement, il faut donc s’emparer de tous les moyens à notre disposition pour répondre aux besoins de la population."

La régie foncière

Depuis la fin de l’année 2016, la Commune de Forest a décidé de la création d’une régie. Un processus qui s’est soldé dernièrement par la constitution effective d’une Régie communale ordinaire (RCO).

Concrètement, la Régie permettra de centraliser le patrimoine communal et de regrouper les services actifs au niveau de la gestion du parc immobilier, ce qui permettra une certaine clarification organisationnelle et œuvrera à une plus grande transparence financière. Le personnel de la régie foncière est constitué des agents du service des propriétés communales et d’une partie des agents du service logement.

Le droit de préemption

En Région bruxelloise, le droit de préemption confère aux pouvoirs publics la capacité de " s’aligner " sur le prix d’achat convenu afin d’acquérir un bien. Ce droit, institué en 2002 et quasi jamais utilisé en Région bruxelloise, n’est valable que pour les biens intégrant préalablement une des zones de préemption identifiées par le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. À Forest, l’exercice du droit de préemption se traduira essentiellement par la réalisation de logements moyens. Mais, grâce à lui, la commune s’offre aussi la possibilité de réhabiliter un bien en déshérence et dont l’état se dégrade.

Articles recommandés pour vous