RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Forest : l’ex-bourgmestre ne devra pas rembourser les salaires perçus durant son absence, estime le collège

Stéphane Roberti (à gauche), lors de sa prestation de serment comme nouveau bourgmestre de Forest, devant le ministre-président Vervoort. C’était en novembre 2018
30 juin 2022 à 15:43Temps de lecture1 min
Par Bruno Schmitz

La commune de Forest vient de confirmer que son ancien bourgmestre Ecolo, Stéphane Roberti, ne devra pas rembourser les mois de salaire de bourgmestre qu’il avait perçus durant sa longue absence à la tête de la commune. C’est en tout cas ce que le collège communal va demander à son administration. L’élu a été absent pour cause de maladie entre novembre 2020 et la remise officielle de sa démission en février de cette année.

Durant cette période, l’homme a continué de toucher l’entièreté de son salaire de bourgmestre, soit 8.500 euros bruts par mois. Depuis, la question n’était pas tranchée : devait-il, ou non, rembourser cette somme ? L’opposition communale notamment estime que oui, au nom d’une potentielle discrimination avec d’autres travailleurs salariés obligés, eux, de passer sur la mutuelle. La secrétaire communale, donc la cheffe de l’administration à Forest, allait dans le même sens.

Mais la Région avait une autre approche. Selon elle, Stéphane Roberti pouvait garder les salaires perçus, au nom de la spécificité des élus communaux. Aujourd’hui, le collège communal de Forest (la bourgmestre Ecolo et les échevins Ecolo et PS) se positionne dans le même sens et se justifie ainsi dans un communiqué :

"Vu les avis de la tutelle régionale – du maintien du traitement salarial du Bourgmestre pendant une période de maladie – , par quatre fois signifiés à l’administration de Forest, et un avis juridique allant en ce sens, le groupe écolo a demandé au collège de suivre […]. Il a dès lors demandé […] que […] les traitements de Monsieur Roberti soient bien dus. Le procès-verbal reprenant cette décision a été approuvé ce jeudi matin".

Bref, la majorité demande à sa secrétaire communale et son administration de ne pas réclamer de remboursement. Reste maintenant à attendre si l’administration suivra bien la recommandation.

La Région prévoit un changement de la loi communale pour clarifier les choses à l’avenir dans pareille situation.

Articles recommandés pour vous