RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Forest : la démission du bourgmestre en titre n’éteint pas les questions sur sa rémunération

Stéphane Roberti quitte son poste de bourgmestre de Forest et la vie politique locale
09 févr. 2022 à 05:55Temps de lecture2 min
Par Bruno Schmitz

Stéphane Roberti, le bourgmestre ECOLO de Forest démissionne. En congé maladie depuis novembre 2020, il a remis officiellement sa démission hier. C’est sans surprise l’actuelle bourgmestre faisant fonction Mariam El Hamidine qui devrait prendre sa place officiellement. C’est en tout cas ce qu’a annoncé la locale bruxelloise du parti Ecolo dans un communiqué. C’est d’ailleurs cette même Mariam El Hamidine qui a lu un mot à ce propos hier soir au conseil communal de Forest. "Monsieur Roberti, bourgmestre de Forest, a envoyé sa démission aujourd’hui. C’est son état de santé et sa longue absence qui l’ont amené à prendre cette décision difficile".

Stéphane Roberti victime d’un burn-out, un épuisement professionnel, est absent de la commune depuis plus d’un an. Durant cette période, il n’a pas été remplacé au sein du collège communal. La majorité Ecolo/Groen – PS fonctionnait donc bien avec un échevin de moins, mais pas avec un salaire en moins.

Des questions de salaires qui demeurent

Cette démission de Stéphane Roberti ne va pas encore éteindre la polémique dans la commune autour de la rémunération du désormais ex-bourgmestre.

Durant son absence de plus d’un an, Stéphane Roberti a continué de percevoir l’entièreté de son salaire de bourgmestre, soit 8500 euros brut par mois. Dans l’opposition communale, le MR demande depuis des mois que l’intéressé rembourse. "Pour le MR, le statut supplétif des mandataires locaux non-protégés doit s’appliquer et, dès lors, le bourgmestre absent aurait dû prétendre à la mutuelle. C’est d’ailleurs la thèse défendue par le conseil de la commune", explique le conseiller communal Cédric-Pierre De Permentier.

Effectivement, il y a quelques semaines, la commune de Forest a demandé une analyse juridique à un cabinet d’avocat spécialisé qui a conclu que Stéphane Roberti doit bien rembourser son salaire perçu depuis son absence. Motif : une discrimination potentielle avec d’autres travailleurs salariés qui, eux, après un mois d’absence, touchent 60% de leur salaire via la mutuelle.
Mais à la Région, le ministre des pouvoirs locaux a confirmé lui que Stéphane Roberti, même absent, avait bien droit à son salaire de bourgmestre. Quant au principal intéressé, Stéphane Roberti lui-même, il aurait annoncé à la commune qu’il ne comptait pas rembourser. Bref, c’est toujours le flou. Une réforme de la loi communale par la Région est attendue normalement d’ici l’été pour éviter ce genre de souci à l’avenir.

Sur le même sujet

De Galan, De Permentier, Ghyssels, Roberti : Forest, ton mayorat impitoyable

Regions

Articles recommandés pour vous