Belgique

Fondation de Fabiola: beaucoup de consternation et un brin d'hypocrisie

Fondation de Fabiola: beaucoup de consternation et un brin d'hypocrisie

© JFH

10 janv. 2013 à 07:32Temps de lecture1 min
Par Jean-François Herbecq

La classe politique a des mots très durs pour la reine Fabiola, et fait très rare, aussi bien du côté francophone que flamand.

Veuve depuis 1993, la Reine a reçu près de 27 millions d'euros de dotation publique en vingt ans. Elle a de plus hérité d'une partie de la fortune du roi Baudouin après son décès. N'ayant pas d'héritier direct, les droits de succession sur la fortune de la reine auraient été imposés à hauteur de 70%. La création de la fondation permet donc d'allouer ce patrimoine à divers objectifs philanthropiques, sociaux, religieux...

A part une partie du cdH, l'heure est en effet plutôt à la consternation dans la classe politique. Mais il y a là un peu d'hypocrisie. C'est le gouvernement socialiste-social chrétien de Jean-Luc Dehaene qui en 1993 a décidé de cette rente plantureuse. Les autres coalitions n'ont jamais remis cela en question. Il suffisait pourtant d'une simple loi pour revoir le montant de cette dotation.

Rien n'empêche d'ailleurs la coalition actuelle de revoir pour l'avenir ce montant de plus d'un million d'euros versés annuellement à la Reine.

Mais comment souvent en Belgique, le monde politique éprouve des difficultés à débattre sereinement de la monarchie et de son fonctionnement.

Tous les partis se disent prêt à débattre mais à chaque fois, on nous répète que "ce n'est pas le bon moment" et depuis 20 ans, ce n'est , "jamais le bon moment" comme si débattre de la monarchie c'est un peu débattre de l'avenir très incertain de la Belgique.

En attendant, ce genre de comportement d'un membre de la famille royale finit par justifier les récriminations de la N-VA, nourrit son populisme.

Un populisme que dénonçait le Roi et sur lequel, Elio Di Rupo sera aussi appelé à s'expliquer à la Chambre.

Philippe Walkowiak

Sur le même sujet

La reine Fabiola renonce à sa fondation et demande sa dissolution

Belgique

La dotation de la reine Fabiola est diminuée de près de 500 000 euros

Belgique