Focus: les magazines franco-belges, un pied de chaque côté

Focus: les magazines franco-belges, un pied de chaque côté

© © Tous droits réservés

26 nov. 2013 à 09:15Temps de lecture1 min
Par Aline Devolder

Chaque semaine, Marc Deriez, le rédacteur en chef de Paris Match-Belgique va au siège de la maison-mère. C'est à Paris que sont décidés la plupart des reportages. La version belge conserve néanmoins une certaine autonomie. Ainsi, le siège parisien envoie chaque semaine à sa filiale belge tous les sujets traités, et c'est à Marc Deriez de faire son choix parmi l'offre. Pour les couvertures, lorsqu'il estime que l’événement proposé par la France est assez fort, il décide de conserver la version française. mais parfois, une couverture spécifique belge s'impose. Français à 80%, belge à 20%: manifestement la mayonnaise prend. Paris-Match est l'un des hebdo-news les plus lus en Belgique, soit près de 370.000 lecteurs, juste derrière le Vif-l'Express. Les Français apprécient aussi le travail des grands reporters belges.

Autre formule

Chez Elle Belgique, la formule est très différente. La majorité du contenu est décidé au sein de la rédaction installée à Lasne. Le magazine n'a finalement de français que le nom. "Les Belges sont rassurés par une reconnaissance à l'international. Les Belges ont le nez sur leurs créateurs. Tous secteurs: musique, littérature, mode etc... Ils les ignorent jusqu'au jour où ils les voient sur les chaînes françaises, à Paris ou à New York. Ça c'est nous, parce qu'on est trop humble, parce qu'on est peut-être pas assez audacieux. Mais par contre en Belgique il y a un nombre absolument anormalement élevé de gens de talent, c'est formidable. Nous on n'a jamais assez de pages pour parler de tous ceux dont on voudrait parler", déclare Béa Ercolini, rédactrice en chef de Elle Belgique.

La couverture est presque toujours belge. Dans la même rédaction, il y aussi une version néerlandophone. Et ici, pas de frontière linguistique: les deux rédactrices en chef se parlent tous les jours. La formule marche. "Elles" viennent de fêter leurs 10 ans et leurs 350.000 lectrices.

Mais toutes les aventures belgo-françaises dans la presse n'ont pas autant de succès: moins d'un an après son lancement, "Marianne" Belgique, serait en pleine restructuration...

RTBF

Magazines belges

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous